La revue de presse

www.vinformateur.com
décembre 2022

Château de Pibarnon

Bandol Rouge 2018

Le vignoble du Château de Pibarnon est planté sur un sol triasique très ancien, caractérisé par un taux de calcaire très élevé. Comme à la vigne, les cuvaisons ont demandé beaucoup de patience, les tannins s'extraient lentement après de longues journées de macération et de pigeage. La fermentation est suivie d'une très longue cuvaison (environ 3 semaines) avant écoulage. Élevage en foudres de chêne pendant 20 mois. Le parc de foudres est renouvelé à 100%.

Notes de dégustation : Seigneur que j'ai aimé! Au nez c'est cette concentration des arômes qui charme avec de belles notes de mûres, de notes de torréfaction, de café et d'épices douces.En bouche c'est la concentration et la profondeur du vin qui étonnent. Des flaveurs de fruits mûrs, de mûres,de torréfaction et de café d'une amplitude époustouflante qui perdurent et perdurent. Sublime cette structure soutenue par des tannins charpentés et charnus. Potentiel de garde très élevé. Par Claude Lalonde

Le Journal du Dimanche
novembre 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2018Niché en altitude dans un amphithéâtre qui regarde la mer, ce Domaine de 60 hectares est géré avec talent par Eric de Saint-Victor. Le terroir composé d'une forte proportion de calcaire issu du Trias donne à ce Bandol de la buvabilité dans sa jeunesse et un potentiel de garde certain. C'est grand.

www.larvf.fr
novembre 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2019Le vigneron Eric de Saint Victor dirige la propriété emblématique du Château de Pibarnon en AOC Bandol, paré de deux étoiles dans le Guide des meilleurs vins de France. Son rouge 2019 est un véritable coup de coeur pour notre dégustateur Alexis Goujard, qui salue un vin admirablement concentré. Le moelleux de ses tanins lui apportent une énergie vivifiante. Un mourvèdre qui vieillira avec grâce, véritablement taillé pour la garde.Par Geoffrey Avé

La Revue des Vins de France hors série
novembre 2022

Marc : les vignerons se piquent au jeuDepuis quelques années, certains vignerons n'hésitent plus à s'associer à des distillateurs de talent pour relancer une production d'eaux-de-vie de marc qui mettent en valeur leurs terroirs exceptionnels. Une tendance qui essaime jusque les bartenders.Du château de Pibarnon, à Bandol, au domaine alsacien Zind-Humbrecht, les plus grand terroirs de France produisent des marcs d'une qualité exceptionnelle.>Vieux marc de Bandol 1997 - 42,5%Spectaculaire, ce marc de mourvèdre égrappé n'a absolument rien à envier aux plus grands noms bourguignons, loin de là! Avec son boisé et son caractère oxydatif, il rappelle par moments les anciens single malts vieillis en fûts d'oloroso ou certains armagnacs. Mémorable!

Cuisine et vins de France Hors Série
novembre 2022

Château de Pibarnon>Bandol Blanc 2021 bioUn Domaine au terroir exceptionnel, où les vignes sont plantées en restanques à plus de 300 mètres d'altitude. Pureté, équilibre, finesse: une cuvée confidentielle, toute en délicatesse. Un grand blanc de bord de mer, cristallin, sapide, aux amers élégants. Vendu uniquement au Domaine et en ligne.

Le Journal de Montréal
novembre 2022

Le grand rosé signé PibarnonOn pense que le rosé doit se boire uniquement l'été, quand il fait chaud, sur le bord de la piscine. C'est une immense erreur. Surtout quand il s'agit de Bandol.Avec ses vignes qui plongent dans la méditerranée, le Bandol est l'une des plus belles régions de Provence. Historiquement, les rouges (les meilleurs du Sud de la France) représentaient la plus importante production de cette petite appellation ensoleillée, baignée par les brises marines et  soufflée par le Mistral. La mode du rosé a (malheureusement) poussé les vignerons à rosir leur production. Mais ne boudons pas notre plaisir. Les rosés de Bandol font partie des meilleurs. Ils ont une densité, une structure et une opulence fruitée qu'on retrouve rarement ailleurs. Les meilleurs possèdent d'ailleurs un étonnant potentiel de vieillissement. C'est ce qui explique aussi leur prix plus élevé que les autres rosés.Pibarnon, c'est l'une des plus belle propriétés de Bandol. Située à près de 300m d'altitude sur les terroirs calcaires de La cadière d'Azur, elle offre une vue spectaculaire sur le vignoble. Crée en 1978 par Henri de Saint-Victor, le château est aujourd'hui dirigé par son fils Eric qui a poussé la qualité des vins à un niveau supérieur. Le Domaine continue de produire des rouges de très grande qualité ( un 1998 dégusté l'an dernier était magnifique) et le rosé a énormément gagné en profondeur.>Bandol rosé 2021 bioLe 2021, fraîchement débarqué sur les tablettes de la SAQ, le confirme. Une dominante de mourvèdre complétée par le cinsault qui offre des parfums aguicheurs de melon, de pêche, de fraise, de laurier, de lavande et de cailloux frottés. En bouche, la magie opère avec une texture tout à la fois grasse, pleine et aérienne. C'est juteux tout en étant finement structuré. Finale soutenue au fruité éclatant. Déjà jouissif et sans avoir le profil de rosés de garde (qui habituellement sont plus vineux), il pourra dormir en paix 5-6 ans dans votre réserve sans se fatiguer. Disponible en petite quantité.

Le Figaro
octobre 2022

Non, Pibarnon n'est pas à vendreElle court, elle court, la rumeur. Le Château de Pibarnon, un des fleurons de l'appellation Bandol, serait à vendre, voir déjà vendu, avancent certains. Et bien non... Eric de Saint Victor confirme tout le contraire. Le vigneron, auteur de formidable cuvées dans les trois couleurs, qui ont donné à la propriété une notoriété mondiale, ne vend pas ses terres. En revanche, ses vins sont toujours dans le commerce, pour le plus grand bonheur des connaisseurs.

Le nouveau Bettane + Dessauve 2023
septembre 2022

Château de Pibarnon *****Installé à 300 mètres d'altitude dans un vaste amphithéâtre orienté vers la mer, ce Domaine mythique de 60 hectares est aujourd'hui géré avec talent par Eric de Saint-Victor. C'est de cette vue extraordinaire qu'Henri et Catherine de Saint-Victor sont tombés amoureux, il y a près de 30 ans. Le terroir, un des plus beaux de Bandol, est composé d'une forte proportion de calcaire issu du Trias, combiné aux marnes bleues telles qu'on les trouve au château d'Yquem. Les vins sont dotés d'une précision et d'une grande finesse, moins opulents et plus sur la réserve, miroirs parfaits de leur terroir. Malgré leur grande buvabilité et facilité d'approche dans leur jeunesse, ce sont pourtant de grands vins de garde qui ajouteront à leur palette un nuancier complexe au fil du temps. Tout est grand.>Bandol Blanc 2021          91>Bandol Rouge 2018        96>Bandol Rosé 2021           94>Bandol Nuances 2019    94

Le Guide des Meilleurs Vins de France 2023
septembre 2022

Chateau de Pibarnon **Henri de Saint-Victor crée le Château de Pibarnon en 1978, et l'inscrit en quelques décennies parmi les propriétés emblématiques de Bandol. Son fils Eric est, depuis 2000, aux commandes du Domaine, et n'a de cesse que d'affiner l'expression de ses vins venus des terroirs calcaires datant du trias de La Cadière d'Azur, jusqu'à trois cent mètres d'altitude. Le rosé s'avère un excellent ambassadeur du bandol classique. Deux rouges sont produits : une cuvée Château (92% de mourvèdre et 8% de grenache) armée pour la garde, et Les Restanques, accessible plus jeune, issu de jeunes vignes (70% de mourvèdre, 30% de grenache). Conçus avec un réel sens esthétique, ces rouges au caractère soyeux et concentré, trouvent leur équilibre entre une quête d'ampleur veloutée et une expression hautement civilisée du fruit. La verticale de millésimes remontant à 2004, réalisée au printemps dernier, manifeste les efforts fournis. En matière de viticulture, sur les 52 hectares, mais aussi en cave, porteuse de vins s'affinant vers plus d'éclat et de profondeur minérale.Les Vins : Dans un millésime 2018 sauvé des eaux, les vins s'en sortent superbement. A commencer par les Restanques, au fruité tendre, avec son identité avenante du Bandol mené avec finesse. Le château est la plus belle réussite du millésime, il conjugue une matière concentrée serti de tanins fins. Coup de coeur pour le 2019, admirablement concentré, le moelleux de ses tanins lui apportent une énergie vivifiante. Un vin qui vieillira avec grâce, véritablement taillé pour la garde. Mené avec précision, le blanc s'est détendu en 2021, doté d'un joli gras, il est fuselé par de beaux amers, de fines saveurs d'anis et d'herbes aromatiques. Dès cet automne, ouvrez le rosé 2021 à table, il dévoilera son intensité et sa texture gracieuse longue : un beau rosé de gastronomie. Élevé en amphore de grès, Nuances 2019 se montre puissant, automnal et structuré par une finale finement tannique et salivante.

Le Guide Hachette des Vins 2023
septembre 2022

"Coup de coeur" Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2019 bio**Les millésimes se suivent et ne se ressemblent pas, mais Pibarnon, lui, reste au sommet : c'est son troisième coup de coeur en trois ans. Le roi mourvèdre est le pivot (90%) de ce rouge ensorcelant vêtu d'un manteau sombre, duquel s'échappent des parfums complexes de fruits à noyaux (guigne, quetsche) et de plantes (sauge, réglisse, badiane), rehaussés d'une touche singulière et racée de pétrole. Impressionnante de volume, de profondeur et de fraîcheur, la bouche offre une chair gourmande, parfaitement épaulée par des tanins puissants et gras. Un potentiel de garde certain qui n'entame en rien son caractère séducteur.>Bandol Blanc 2021 bio*Des reflets dorés animent la robe jaune paille de ce bandol élégant, qui n'a pas connu le bois. Des notes d'ananas rôti, de mangue et de camomille montent du verre, puis imprègnent une bouche ample, généreuse et gorgée de soleil, qui ne manque ni de tenue ni de longueur. Un blanc de gastronomie qui sera un compagnon de choix pour une blanquette de veau ou un risotto aux morilles. 

Elle à table
septembre 2022

Château de Pibarnon>Bandol blanc 2021 bioOn néglige parfois les beaux blancs du sud, grand tort ! Cette merveille d'élégance a besoin de calme et de repos au frais pour exprimer tout son potentiel. Garde : longue.

Les Echos Série Limitée
septembre 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2018L'appellation Bandol était une terre de vin rouge avant de céder aux sirènes du vin rosé. Le rouge demande plus de patience car son élevage est plus long. Ce millésime a demandé de la persévérance à son propriétaire. Il a extrait les tannins de mourvèdre et de grenache lentement, après de longues journées de macération et de pigeage. En ce moment, le vin est charmant. Il est un bouquet de fruits rouges, d'épices, de garrigue. Il se fait savoureux pour mieux se faire aimer.

Terre de Vins
août 2022

Château de pibarnon>Bandol Nuances 2019 bioDe l'idée d'un rosé emblématique du Domaine, taillé pour la garde, est né Nuances, 95% de mourvèdre sur une parcelle d'altitude. Il est commercialisé la deuxième année après un élevage en foudre et en jarres de grès. La maturité et l'équilibre sont parfaits, la persistance est imposante, sur un fond épicé très oriental.Accord met-vin : Pastilla au pigeon.

Bon
juillet 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2021 bioL'un des domaines de référence offre ici un rosé bio, né de 65% de mourvèdre, cépage-roi de l'appellation et 35% de cinsault. Vive et entraînante, cette cuvée s'ouvre sur un nez de mandarine, puis fraise des bois, épices douces et note anisée de fenouil. La bouche quant à elle, possède une belle structure, avec de délicats arômes de poivre blanc en finale. Élégance et pep's sont au rendez-vous! 

Capital
juillet 2022

Château de Pibarnon : La star de l'appellation C'est l'une des plus belles vues de l'appellation avec 50 hectares de vignes en restanques à 300 mètres d'altitude, qui plongent vers la mer en une succession de cirques dominant la baie de la Ciotat. Pour découvrir ce vin d'exception, vous avez la possibilité d'acheter au caveau et, sur réservation, dégustation avec visite de la cave (gratuit jusqu'à six personnes).

Les Echos Week End
juillet 2022

Château de pibarnon>Bandol Rosé 2021 bioOscillant entre puissance et délicatesse, ce grand rosé de Provence, parfaitement réalisé par Eric de Saint-Victor sur les hauteurs de La Cadière d'Azur, offre un bouquet somptueux et énergique avec des notes de fruits rouges, d'épices, d'iode et d'agrumes. Le cépage mourvèdre structure la bouche pendant que le cinsault tend l'ensemble. L'association de ces deux cépages est source de grande garde. Les plus patients attendront près de 10 ans et toucheront au sublime.

Best of Magazine
juillet 2022

Château de Pibarnon: Fougue, énergie...>Bandol Rosé 2021 bio

La beauté des vignes de Bandol, avec la Méditerranée en toile de fond, a fait le tour du monde. Et Eric de Saint Victor contribue à faire monter en gamme l'appellation. Il dirige le Château de Pibarnon, l'un des fleurons locaux, dont la cuvée 2021 est prometteuse. Tout repose sur le vignoble, en agriculture biologique, avec une partie en biodynamie qui lui donne le caractère fougueux et complexe d'un assemblage de Cinsault et de Mourvèdre. Vendangé manuellement et élevé pour devenir un vin de garde, il est prêt à la dégustation, tant ses notes de fruits rouges et d'épices douces en font l'ami des rougets grillés et d'une anchoïade. A ouvrir lors des moments festifs...

Investissement conseils
juillet 2022

Château de pibarnon>Bandol Rosé 2021 bioUne belle complexité épicée du mourvèdre, de la Fraîcheur, des arômes de fruits rouges et fenouil. Sur de la poutargue ou du veau.

Marmiton
juillet 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2021 bioTiré de mourvèdre (65%), le roi de Bandol, et de cinsault, ce vin est porté au sommets de appellation par l'un de ses meilleures domaines. Il se garde joliment bien, en gagnant en complexité. Ses vifs arômes de fruits rouges et d'épices douces et sa bouche ample et charnue sont parfaits sur des plats méditerranéens, poissons fins, risotto de crustacés... 

Figaro L'Art de Vivre
juillet 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2021 bioUn concentré de la Provence sous un ciel d'azur pour ce rosé intense, qui offre au nez des arômes d'anis, de poivre, une bouche suave, juteuse, épicée, et pleine de fraîcheur.

Challenges
juin 2022

BandolLa revanche des vieux (rosés)Tous les rosés ne sont pas condamnés à être bus l'été suivant leur vendange.Démonstration magistrale avec l'appellation Bandol.

Les Echos Week End
juin 2022

La Chronique vin de Jean-Francis PécressePibarnon, 50 Nuances de grès

Rien qu'à sa couleur, intense, et à ses reflets, profonds,
l'on devine, dans l'instant même, que l'on n'a pas affaire à un rosé commun. Ni
même à cette élite des rosés que l'on dit de gastronomie car, amers et salins.
Ils valent, à table, bien des nobles blancs. Lui est plus que cela encore.
C'est un rosé de méditation. Un vin d'après un dîner d'été, lorsque, en petit
comité, dans cette intimité où se savourent les bonnes choses de la vie, nous
prend l'envie d'étirer sous les étoiles cette générosité qui est le propre de
l'homme. Plus dépouillée, plus élégante sans doute que l'emblème bistre du
Château de Pibarnon, au blason bleu flanqué de grappes, l'étiquette blanche de
cet opus intitulé Nuances signale déjà à l'amateur une différence de nature. En
son centre, figure une jarre ventrue. L'une de ces cuves de grès dans
lesquelles Éric de Saint-Victor vinifie, pour moitié, des mourvèdres
d'exception. Des mourvèdres cultivés sur les hauteurs de Bandol, enracinés sur
ces restanques bâties à main d'homme, épousant les courbes de ces précieux
coteaux de calcaire et marnes bleues. Des mourvèdres récoltés tard dans la
saison, en infimes quantités puis infusés toute une nuit, avant d'être logés en
foudres de chêne et en jarres de grès. Au toucher de cette robe sédimentaire
aux multiples ascendances, tantôt siliceuses, tantôt ferrugineuses, ce rosé
rare est comme filtré, débarrassé des oripeaux du genre, généralement imposés
pour compenser un défaut de race. Nulle composition en Nuances. Ni arômes de
Thiol, ni parfums exubérants en ce rosé de macération. Mais un vin cristallin,
salin, d'une longueur inouïe qui se déguste lentement, après l'avoir fait
danser dans son verre, tel un vieux cognac. 2019 est le sixième millésime de
Nuances et la dernière création d'Éric de Saint-Victor, depuis vingt ans aux
commandes de ce magnifique domaine de Bandol, bâti par ses parents Henri et
Catherine. Ce visionnaire, longtemps contrarié élabore depuis plusieurs années,
avec la liberté de la maturité, des rouges, des blancs et des rosés de toute
beauté dont le point commun est d'être des vins de lumière et non de chaleur.
De grands bandol d'équilibre.

Les Echos (Série limitée)
juin 2022

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2019Le nom de la cuvée est presque trop simple pour refléter parfaitement la magie de ce lieu où les vignes sont plantées en restanque. Depuis plus de quatre décennies, la famille Saint-Victor produit des vins qui comptent parmi les meilleurs de l'appellation. Le cépage roi de la propriété est le capricieux mourvèdre, on le retrouve à 90% dans ce vin. Il est puissant, on le devine taillé pour l'avenir. En bouche, il s'avère d'une belle délicatesse avec un fruit juteux et un équilibre insolent. La finale longue est sur des épices. Avec un peu de patience, il sera encore plus grand. Par Sylvain Ouchikh

Le Figaro Magazine
juin 2022

Château de Pibarnon> Bandol Rosé 2021D'un beau rose intense à reflets framboise, un vin épicé, poivré, anisé au nez, qui poursuit sa route vers une bouche corsée, fruitée, paradant avec suavité jusqu'en finale, delicieusement saline.Par Alicia Dorey et Valérie Faust.

Cuisine a&d
mai 2022

Château de Pibarnon>Bandol Blanc 2021 Un vin d'orfèvre, une cuvée confidentielle, pure et lumineuse signée Eric de Saint Victor.Style affirmé, son terroir savamment maîtrisé et son exigence sans concessions pour la qualité, ce vignoble de 52 hectares conduit en agriculture biologique s'inscrit comme l'un des Domaines les plus prestigieux du sud-est. Un jus précis, aérien, floral, avec une colonne vertébrale fine, délicate et pleine d'énergie. Une sensation immédiate de pureté. Rivalise de fraîcheur avec ses cousins du nord, sans chercher une aromatique à outrance mais cette énergie lumineuse que l'on trouve parfois dans les blancs de bord de mer. A associer avec des langoustines, des coquilles Saint-Jacques et des homards. Les poissons nobles à chair blanche. 29€. Uniquement au Domaine et sur www.Pibarnon.com

La Revue du Vin de France
mars 2022

Excédés par les excès du marché gris, des vignerons réputés prennent des mesures.["La problématique d'un Domaine emblématique, c'est de traverser le temps et que les vins continuent à offrir cette magie d'une bouteille que l'on a envie d'ouvrir, même quand le vin devient rare. Un caviste, un peu comme un libraire, crée ce rendez-vous, à contrario de la vente anonyme et silencieuse des grandes surfaces. Je ne veux pas voir mes vins se perdre dans un réseau sans âme, sans transmetteur, c'est de la fossilisation!"] Dénonce Eric de Saint Victor.

Junot magazine
janvier 2022

Douce échapée au château de Pibarnon.Au coeur d'un amphithéâtre naturel prodigieux, les vignes de Pibarnon prospèrent sous le regard d'Hélios. Éveillé dès la fin 1970 par un couple de viticulteurs autodidactes, ce domaine de Bandol croît aujourd'hui grâce à la vision de leur fils vigneron, Eric de Saint Victor. Entouré de son équipe, il magnifie terroir et histoire hérités en élaborant des vins lumineux aux robes variées.Lien vers le magazine : https://www.junot.fr/fr/magazine/automne-hiver-2021-22 

Elle à Table
janvier 2022

Des bouteilles qui rendent amoureuxChâteau de pibarnon>Bandol Rouge 2018Voilà un vin diablement séducteur grâce à un équilibre parfaitement atteint dans ce millésime. Ses notes de fruits rouges et noirs éveillent les sens, puis apparaissent celles d'épices et de garrigue pour aller plus loin selon les affinités. Un passage en carafe est préférable pour prolonger les préliminaires.

Jeb Dunnuck top 100 Wines of 2021
décembre 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2017« The
2017 Château de Pibarnon is a blend of 90% Mourvèdre and 10% Grenache brought
up mostly in foudre, the 2017 Bandol Rouge just screams of Provence with its
ripe cherry and blackberry fruits intermixed with lots of bouquet garni, herbes
de Provence, pepper, and hints of iron and game. Rich, full-bodied, and
concentrated, it has wonderful tannins, beautiful purity, and a great finish »."Note : 95/100Lien vers le classement :https://jebdunnuck.com/2021/12/top-100-wines-of-2021/ 

En Magnum
décembre 2021

Château de Pibarnon>Bandol Nuances 2017Pur mourvèdre parcellaire, ce rosé est vieilli pour partie en foudre de 30 hectolitres et pour l'autre en jarre de grès, ce qui lui donne un bel équilibre entre gras et tension. Ses notes épicées s'affirmeront au fil des ans. LE DÉTAIL : Ne pas hésiter à carafer le vin et à le déposer sur lit de glace, comme vous le feriez pour un blanc.

Homme Deluxe
novembre 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2018Souvent chroniqués ici, les nectars de ce beau vignoble en amphithéâtre à 300 m d'altitude sont labellisés agriculture biologique depuis 2019. Assemblage de mourvèdre (90%) et de grenache (10%), élevage en foudre de chêne et grand Bandol s'il en est, ce rouge 2018 est un millésime tout en finesse. Compotée de fruits rouges et noirs, saveurs d'épices et de garrigue, vrai séduction. Un conseil : carafez-le!

L'express
novembre 2021

Château de Pibarnon> Bandol Rouge 2011Ce splendide vignoble accroché sur ses restanques au-dessus de la Méditerranée constitue une référence de l'appellation côtière. La forte proportion de calcaire dans le sol confère aux vins une minéralité et une fraîcheur rares. La densité incroyable du fruité exprime à merveille la race du mourvèdre. 

Le Guide Hachette des Vins 2022
novembre 2021

"Coup de coeur" Château de pibarnon>Bandol rouge 2018 **Pibarnon nous régale à nouveau avec ce rouge intense, fort en goût et "fort en gueule". A l'aération, le nez distille des arômes délicats de fruits noirs (mûre, cassis) agrémentés de notes de cuir, de thym et de réglisse. Le palais est un modèle d'équilibre à la fois frais, ample et soyeux, structuré par un boisé impeccablement fondu et des tanins granuleux bien pris dans la chair. La finale est marquée par un subtil retour de la réglisse. Un magnifique bandol qui résistera au temps.

Le Nouveau Bettane + Dessauve 2022
novembre 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2017 95/100Peut-être plus en souplesse et en légèreté que d'ordinaire mais avec ce qui fait le charme habituel de ce vin : sa finesse exemplaire dans le tanin, permis par un élevage abouti. Grand potentiel.Chateau de Pibarnon ****Installé à 300 mètres d'altitude dans un vaste amphithéâtre orienté vers la mer, ce Domaine mythique de 60 hectares, avec une certification bio attendue pour le millésime 2019, est aujourd'hui géré avec talent par Eric de Saint-Victor. C'est de cette vue extraordinaire qu'Henri et Catherine de Saint-Victor sont tombés amoureux, il y a près de 30 ans. Le terroir, un des plus beaux de Bandol, est composé d'une forte proportion de calcaire issu du Trias, combiné aux marnes bleues telles qu'on les trouve au château d'Yquem. Les vins sont dotés d'une précision et d'une grande finesse, moins opulents et plus sur la réserve, miroirs parfaits de leur terroir. Malgré leur grande buvabilité et facilité d'approche dans leur jeunesse, ce sont pourtant de grands vins de garde qui ajouteront à leur palette un nuancier complexe au fil du temps.

Revue vinicole internationale
novembre 2021

Notre sélection par Vladimir KauffmannChâteau de Pibarnon>Bandol Nuances 2018Château de Pibarnon est l'un des Domaines emblématique de Bandol. Perché sur les hauteurs de la Cadière d'Azur, au sommet de l'appellation, au coeur même d'un écrin naturel de toute beauté. Nuances, un vin 100% Mourvèdre qui a l'immense qualité d'être lent à s'ouvrir, resté délibérément quelque temps en cave au Domaine et qui présente toutes les qualités pour la garde.

Le Guide des Meilleurs Vins de France 2022
novembre 2021

Chateau de Pibarnon **Henri de Saint-Victor crée le Château de Pibarnon en 1978 et l'inscrit en quelques décennies parmi les propriétés emblématiques de Bandol. Son fils Eric est depuis 2000 aux commandes du Domaine, et n'a de cesse que d'affiner l'expression de ses vins venus des terroirs calcaires datant du trias de La Cadière d'Azur, jusqu'à trois cent mètres d'altitude. Le rosé s'avère un excellent ambassadeur du bandol classique. Deux rouges sont produits : une cuvée "Château"(92% de mourvèdre et 8% de grenache) armée pour la garde, et Les Restanques, accessible plus jeune, issu de jeunes vignes (70% de mourvèdre, 30% de grenache). Conçus avec un réel sens esthétique, ces rouges au caractère soyeux et concentré, trouvent leur équilibre entre une quête d'ampleur veloutée et une expression hautement civilisée du fruit. La verticale de millésimes remontant à 2004, réalisée au printemps dernier, manifeste les efforts fournis. En matière de viticulture, sur les 52 hectares, mais aussi en cave, porteuse de vins s'affinant vers plus d'éclat et de profondeur minérale. Nous décernons, par conséquent, la deuxième étoile au Domaine.Les Vins : Dégusté après un an de bouteille, le blanc 2019 a gagné en ampleur et sa matière se cisèle fraîchement en finale, signature du bourboulenc qui accompagne la clairette avec une touche de marsanne. Chaque année, le rosé gagne en naturel, à l'image du 2020, et accentue l'expression salivante du mourvèdre, en oscillant entre notes de pomelo et d'épices, d'une vinosité fraîche et appétente. Jouant sur une partition plus poivrée, le rosé Nuances 2019 nous love dans la réconfortante densité du mourvèdre. L'un des plus beaux rosés de Provence dégustés cette année. Du côté des rouges, Les Restanques 2017 épouse avec une tendresse fruitée ce millésime sec. Tout comme le "Château" 2017, d'un très bel éclat, porté par une matière dense, au velouté parfaitement défini, et qui semble promis à une garde de plus de vingt ans. D'une puissance modérée, le 2018 sort avec brio de ce millésime dont la météo a donné du fil à retordre aux vignerons. Un équilibre déjà très digeste du rouge de Bandol, où les épices douces servent de fil rouge jusqu'à une finale fine et élégante.  

la Revue du Vin de France
novembre 2021

PROVENCE Des blancs, rouges et rosés de haute volée. Alexis GoujardChâteau de Pibarnon>Bandol rouge 2017Il fallait avoir le nez fin pour récolter au bon moment les raisins et un certain doigté pour parvenir à obtenir une telle chair pulpeuse dans ce millésime sec. Plutôt jovial et friand dans sa prime jeunesse, ce 2017 se referme peu à peu dans un registre un peu plus sauvage. N'hésitez pas à l'ouvrir à partir de 2025. Son charme épicé et sa suavité gracieuse reviendront avec sérénité, laissant une trame calcaire salivante de plus en plus présente dans les derniers millésimes de ce Domaine de la Cadière d'Azur. Un beau millésime de plus de vingt ans de garde. 94/100

Wine spectator
octobre 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2020 bioThis firm rosé shows lots of depth, with blood orange, white tea, guarrigue and vivid mineral notes gliding along seamlessly. Fresh, focused acidity accentuates the raspberry, wet stone and floral details on the long finish. Drink now through 2024. 92/100>Bandol Rouge 2017Powerful and refined, this red showcases steeped raspberry and cherry notes that are flanked with accents of wild herb, olive, anise and sandalwood details. Savory spice and dried orange peel notes line up on the structured finish. Mourvèdre and Grenache. Drink now through 2031. 91/100

La Provence / à Table
septembre 2021

Château de pibarnon>Bandol Rosé 2020 bioA l'instar des quelques autres grands domaines bandolais, le terroir de Pibarnon est une merveille. La puissance du mourvèdre (partiellement travaillé en saignée et marié au cinsault) gagne ici un soyeux rare, sur des notes de fruits rouges puissantes mais sans lourdeur grâce à des amers élégants qui viennent retendre la bouche et lui donner de l'allonge pour une finale sapide. Vous pouvez ouvrir la bouteille dès cet été ou l'oublier sans crainte quatre ou cinq ans en cave, elle gagnera alors en complexité.

Vigneron Magazine
août 2021

Château de Pibarnon> Bandol Rouge 2017"Les 90% de mourvèdre conversent avec 10% de grenache noir
tout en harmonisant les énergies de 12 parcelles de terroirs de calcaire
différents. Le résultat est fin, aérien, élancé mais aussi bien ancré. Tanins
de velours, structure fondante et profonde, il exhale ses parfums de réglisse,
de garrigue, de mûre, sa fraîcheur mentholée et son fruit noir de parfaite
maturité." Birte Jantzen

Provence / Art de Vivre
août 2021

Château de pibarnon> Bandol Rosé 2020 bioDans la lignée de ses aînés, ce grand rosé confirme la superbe maîtrise du terroir des équipes d'Eric de Saint-Victor. Un rosé des 4 saisons, aérien, désaltérant et fruité qui saura parfaitement s'exprimer sur des mets délicats et raffinés comme les rougets, la poutargue, le safran, du jambon Bellota ou une anchoïade.

Le Journal du Dimanche
juillet 2021

Des Rosés à garderChâteau de Pibarnon>Bandol Rosé 2020 bioRobe déjà profondément saumonée. Belle bouche longue et amère, évoquant une dose d'américano avec son orange sanguine et son salin léger. Va manifestement évoluer vers un peu de fruits confits. Réserver à une cuisine épicée.

Les Echos Week-end
juillet 2021

Château de Pibarnon> Bandol Rosé 2020 bioAu coeur de ce Domaine, à la vue imprenable sur la Méditerranée, on produit des vins hautement qualitatifs, dont un rosé très intéressant. Il a une couleur affirmée. En bouche, il est généreux avec une forte personnalité. Il se livre doucement dans le verre. Il ne cherche pas la séduction immédiate. Puis la consistance arrive avec sa complexité et une jolie pointe iodée sur la finale qui le rend aérien. Il y a toujours autant de plaisir à déguster ce vin rosé.

Campagne Gourmande
juillet 2021

Château de pibarnon>Bandol Rosé 2020 bioIssu des cépages mourvèdre et cinsault, ce millésime propose un rosé bio équilibré et un nez qui dévoile des arômes encore primaires, prêts à se complexifier. Il lui faut quelques mois pour se détendre, s'allonger et développer davantage ses arômes pour une bouche saline qui le caractérise. Il est idéal pour accompagner les plats épicés, les poissons comme les rougets ou certains fromages. 

Infrarouge
juillet 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2020 bioCe rosé des quatre saisons est aérien, désaltérant et fruité les premiers mois, puis plus minéral, complexe, long et structuré ensuite. Il saura parfaitement s'exprimer sur des rougets, de la poutargue, du safran, du roquefort ou de la roquette.

Tanin
juin 2021

"A PROPOS DE BANDOL..."PAR LA PLUME D'ÉRIC DE SAINT VICTOR, VIGNERON, PROPRIÉTAIRE DU CHÂTEAU DE PIBARNONChâteau de pibarnon> Bandol Rosé 2019 bioLes vins du Château de Pibarnon attestent dans les trois couleurs de la grandeur de l'appellation Bandol : rouges de garde remarquables, blancs étoffés, rosé gastronomiques. Un délice. Le rosé 2019 du Château de Pibarnon, assemblage de mourvèdre (65%) et de cinsault (35%), bénéficie de son année supplémentaire de vieillissement, qui l'augmente en complexité. Structuré et juteux, avec des notes d'orange sanguine, de pamplemousse rose et de safran et une belle longueur saline, il réconciliera avec le rosé tous les amoureux du vin qui se détournent encore de lui. Une superbe réussite, d'une très grande constance d'année en année. Gabrielle Vizzavona

L'Art de Vivre selon le Figaro
juin 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2020 bio Distingué, complexe, tout aussi intense en bouche que l'est sa belle couleur cuivrée. Rond, enveloppant, épicé, velouté, légèrement fumé et salin en finale.Note le Figaro 94/100

Le Figaro
juin 2021

Pibarnon, une construction esthétiqueCe vin de l'appellation Bandol, décliné en trois couleurs, est l'écho d'un Domaine qui séduit l'oeil avant de ravir le palais.

Kissmychef.com
juin 2021

https://kissmychef.com/articles/vins-spiritueux/vins/les-roses-de-pibarnon/Château de pibarnon>Bandol Rosé 2020 bio>Bandol Nuances 2018

Le Monde Des Vins
mai 2021

Château de Pibarnon >Bandol Blanc 2019La bouteille a beau être née en 2019, elle est encore très jeune. Issu essentiellement de clairette, de bourboulenc et de divers cépages, né sur un terroir extraordinaire, ce vin blanc affiche une richesse encore silencieuse pour les impatients. Il a tout pour plaire, entre ses notes de noisette très marquées et ses saveurs onctueuses et souples. Sa finale s'achève sur des saveurs salines exceptionnelles.Certifié bio. www.Pibarnon.com

Paris Match
mai 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2020L'un des noms prestigieux de l'appellation. Un rosé à déguster sans se presser, d'autant qu'il peut attendre quatre ou cinq ans et plus. Grâce au mourvèdre, cépage emblématique du bandol et "âme virile du vin". Tandis que le cinsault, son compère d'assemblage, en est "le charme et la tendresse", selon Eric de Saint Victor, propriétaire du domaine. Gourmandise, profondeur, élégance. Un vin complet pour accompagner toutes les grâces méditerranéennes, anchoïade, oursins violets ou un thon mariné citron, coriandre, piment, poivron, oignon doux de Lézignan.

Terre de Vins
mai 2021

Pibarnon, pour l'amour et la précision du mourvèdre.Eric de Saint Victor, propriétaire du château de Pibarnon à Bandol, a profité de la présentation de ses derniers millésimes pour commenter une jolie verticale de ses vins rouges en mourvèdre majeur. Le cépage représente 80% du Domaine certifié en bio depuis 2019 et travaillé avec des principes de biodynamie depuis 2016."Le mourvèdre a besoin d'élevage mais surtout de liberté", estime Eric de Saint Victor qui sait de quoi il parle puisqu'il recherche depuis plus de 10 ans "la précision et la neutralité du contenant pour respecter tout en affinant ce cépage sans trop le transformer". A la vigne, Pibarnon commence à gagner en vibrations et en précision et à ressentir les effets de principes biodynamiques lancés à partir de 2016. Une initiative due à Eric Schladenhaufen, transfuge interne à Bandol, qui vient de la Bastide Blanche, et qui a succédé à Louis Audibert, chef de culture du Domaine pendant 40 ans. "Nous sommes plus dans un état d'esprit général et une exacerbation de l'observation de chaque pied de vigne que dans une méthode" souligne Eric de Saint Victor. L'équipe de Pibarnon utilise tisanes et huiles essentielles, a planté des herbes aromatiques, travaille les sols déjà depuis le passage en bio en 2004 (certifié en 2019) mais n'a pas opté à ce jour pour la certification en biodynamie car "nous sommes toujours en phase d'observation. Nous apprenons aussi à ne pas agir comme en 2018 où nous avons arrêté le cuivre en juin, estimant que le mourvèdre pouvait résister par lui-même. Il est vrai que la biodynamie, c'est un peu du paganisme mais ça fonctionne". Eric de Saint Victor estime que le terroir est transmissible, pas toujours le talent des hommes, mais il sait exactement ce qu'il attend de ses vins : la fraîcheur, la longueur, la précision des tanins, la qualité des étoffes sur la puissance du mourvèdre (90% de l'encépagement des 25 hectares). "Le mourvèdre apparaît souvent comme un footballeur américain mais il n'est pas que ça ; il peut impressionner par ses gros muscles mais il peut aussi se développer en finesse". Frédérique Hermine

M le Magazine du monde
avril 2021

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2017Un Domaine au sommet qui figure comme la Référence incontournable de l'appellation Bandol. Son prestigieux vignoble de 52 hectares est conduit avec la plus grande haute précision par Eric de Saint Victor.Ce grand rouge 2017 est un vin élancé de haute stature quiconfirme le très haut niveau qualitatif de ce domaine toutsimplement exemplaire.www.pibarnon.com

Le Monde Des Vins
mars 2021

Qu'aiment boire les vignerons ?Trente-six responsables de beaux domaines, partout en France, recommandent une bouteille coup de coeur, élaborée par des confrères dans d'autres appellations que la leur. Ils expliquent leur choixEric de Saint Victor, Château de Pibarnon (bandol) :Domaine des Bosquets, gigondas, « Le Lieu dit... », 2017, rouge« Ce pur grenache, concocté par Julien Bréchet, vigneron percutant,est une pavane à la gourmandise, tout en dévoilant un tissu ourlé, d'une extrême finesse. Sa robe est rubis-pourpre. Le nez s'exprime sur les baiesrouges, la griotte, la cerise, la réglisse douce, la prune et le kirsch.Avec des tanins de très grande précision et de la fraîcheur,tout le potentiel des sables s'y retrouve. » 45 €. Domainedesbosquets.wordpress.com

Wine Spectator Top 100
décembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2016"A whiff of white pepper and bay leaf gives way to bright raspberry and currant flavors backed by tangy acidity, along with details of game, anise and tea that add depth and interest. Powerful but inviting. Mourvèdre and Grenache."Lien vers le classement :https://top100.winespectator.com/lists/

Le Figaro
décembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2016Intense, charnu, concentré, velouté, poivré, puissant, doté de tanins lisses, intégrés. Belle vivacité en finale très droite. Superbe!Note Le Figaro: 18/20

Le journal du dimanche
décembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol Blanc 2018La star de l'appellation réussit
l'exercice difficile du Bandol blanc. La fraîcheur du fruit ne disparaît pas au profit de la sensation
d'alcool. Acidulé équilibré dans son aromatique par les notes d'agrumes
frais.

La Provence Food Spécial fêtes
décembre 2020

>Le vieux marc de Pibarnon.Disparaissant un peu derrière le succès des whiskies
et des rhums, on en oublierait presque les spiritueux français de raisin, des
alcools superbes de finesse et de profondeur. Cognacs et armagnacs bien sûr
mais aussi tout une collection de marcs régionaux qui, quand ils sont finement
distillés et élevés, n'ont rien à voir avec les tord-boyaux croisés ici ou là.La
preuve avec ce Vieux marc de bandol du château de Pibarnon, une distillation en
alambic en cuivre de moûts égrappés de mourvèdre.Le marc est ensuite élevé
longuement: pas moins de vingt-quatre ans en demi-muids de chêne du Limousin
pour le présent millésime 1996.Le temps de transformer l'alcool blanc d'origine
en un élixir ambré complexe et profond, à siroter avec modération et
ravissement au coin du feu.

La Provence Food Spécial fêtes
décembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol blanc 2019, bioGrande terre de rouges puissants et de rosés profonds, Bandolreste globalement moins lisible pour ses blancs. Ce quine veut pas dire que ce beau terroir maritime ne recèle pasquelques pépites dans la couleur. C'est le cas avec cette cuvéede Pibarnon, l'un des domaines références de l'appellationvaroise. Assemblage majoritaire de clairette et bourboulencissus de coteaux exposés au nord, le vin s'ouvre surdes notes citronnées plaisantes, équilibrées par une forteminéralité et de doux amers en fond de bouche. À la foisample et élégant, on imagine très bien cette cuvée sur dessushis, un homard...

Terre de Vins
décembre 2020

Château de Pibarnon>Nuances 2018Les habitudes ont la vie dure et il n'est pas fréquent de jouer sur les nuances rosées à l'approche des fêtes.Mais ce 100% mourvèdre est d'une telle délicatesse, prenant de l'ampleur à l'ouverture, sur la réglisse, les épices, et les fruits rouges rehaussés d'une note de safran, qu'il mérite qu'on le dévoile avec finesse, en carafe sur glace.Accord met/vin : Des ris de veau.

Rouges & Blancs en Provence
novembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol Blanc 2019Clairette 55%, Bourboulenc 30%, autres cépages 15%"Une robe dorée, dense, aux reflets verts. Le nez est fin, très expressif sur les fleurs blanches. La bouche est florale et longue, très complexe, avec de la vivacité et une extrême élégance. De la longueur et un grand équilibre avec une finale sapide superbe."Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2017Mourvèdre 90%, Grenache 10%"Une robe rubis dense. Le nez est sur les fruits confits. La bouche est structurée, gourmande avec une très belle matière. Belle longueur et tanins élégants."

La Revue du Vin de France
novembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2017Une forte identité méditerranéenne évoquant la garrigue et le poivre se dessine derrière une approche très soignée et distinguée. Un élevage qui peut paraître un brin luxueux pour certains. Cinq ans de garde lui feront le plus grand bien. 93/100   

12°5 #9
septembre 2020

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2016Une belle cuvée d'Eric de Saint Victor qui bluffe par son énergie et son élégance. On aime le côté vibratoire de ce vin qui offre une sensualité appétissante, mais sans effet de séduction appuyée, juste en délicatesse. Lépure chic, avec une finesse de tanins, sur des arômes de petits fruits noirs, épices, poivre blanc... Aérien et terrien.

Terre de Provence
septembre 2020
Mieux vivre votre argent
septembre 2020
Rosés en Provence
septembre 2020
Le Figaro
septembre 2020
Vigneron
juillet 2020
Le Figaro
juillet 2020

Château de Pibarnon>Bandol Rosé 2019Longue et persistante, épicée, la bouche ample,ronde, complexe et salivante de ce vincouleur mandarine en redemande.À condition de ne pas le boire trop froid.Note F : 17/20.

En (demi) Magnum
juillet 2020
Valeurs Actuelles
juillet 2020

Vins, l'été des rosés, par Bernard Burtschy

Cuisine et Vins de France
juillet 2020
Marianne
juillet 2020

Dieu est un buveur de RoséC'est un écrin de paradis viticole dont le rosé est la perle. De restanques en restanques, imprégné d'azur et de Méditerranée, cerné de pins et d'oliviers, le vignoble de Pibarnon semble avoir été planté là par les dieux de l'Olympe. A la tête de ce Domaine familial marqué par la dévotion au terroir, Eric de Saint-Victor perpétue l'éthique et l'exigence qui caractérisent les vins de ce Domaine. Voici plus de trente-cinq ans que le Pibarnon rosé se dresse à chaque millésime au sommet du palmarès grâce aux parcelles de mourvèdre, cépage roi de l'appellation Bandol, dont est tiré un jus gorgé de fruits, incroyable de fraîcheur et gourmand en bouche. La valeur sûre parmi les valeurs sûres pour approcher le grand cru.Bandol Château de Pibarnon Rosé 2018Périco Légasse

Terre de Provence
mars 2020
Var-Matin Week-End
janvier 2020

Château de Pibarnon>Bandol Rouge 2016"La lumière baigne les vignes plantées sur des restanques anciennes. La paysage se découpe entre collines verdoyantes et roches abruptes qui surplombent l'horizon méditerranéen. Ce joyau naturel abrite le domaine du Château de Pibarnon dont Eric de Saint-Victor est le propriétaire. Ce vigneron aime son terroir planté de mourvèdre, un cépage exigeant qu'il faut savoir comprendre et guider jusqu'à sa maturité. Planté à trois cents mètres d'altitude, gorgée de soleil et rafraîchie par la brise marine, la vigne se bonifie toute l'année. Sur cinquante-deux hectares en production, le rouge prédomine comme ce 2016 tout à fait sublime. Son équilibre parfait sonne juste grâce au mourvèdre et à une pointe de grenache. Les arômes se font aériens, les fruits noirs et les épices douces sont de la fête. Un enfant bien né sur cette terre du Trias, en AOC Bandol."

Le Journal du Dimanche -Grand Art - Supplément Vins
décembre 2019

Château de Pibarnon >Bandol Rouge 2016"Fruit énergique, fraîcheur exemplaire, avec son côté lumineux et pimpant il est un bel exercice de style, tout en subtilité. Un mourvèdre tout en nuances."

Guide Hachette des Vins 2020
novembre 2019

Château de Pibarnon >Bandol Rouge 2016 " Composé de 90% de mourvèdre et 10% de grenache, ce
Bandol lumineux, couleurs rubis, dévoile un nez, après aération, des arômes de
fruits rouges et noirs et des notes torréfiées et épicées. Souple en attaque,
la bouche se révèle riche et ronde, dotée de tanins bien enrobés et une finale
agréable sur de fins amers et une touche épicée.

"

Homme Deluxe
novembre 2019

Château de Pibarnon Rouge 2016,"Nous sommes des fidèles de Pibarnon qui, non content de produire un rosé exquis, séduit également par son bandol rouge de la même tenue. Ce millésime 2016, 90% mourvèdre, 10% grenache, longue cuvaison et élevage en foudres de chêne souvent renouvelés, s'affiche déjà comme une précieuse ambroisie aux parfums de fruits noirs et d'épices douces. Aguichant, conquérant, il sollicite juste un ou deux ans de cave pour exprimer sa capiteuse plénitude."

La Revue des Vins de France
novembre 2019

Château de Pibarnon Rouge 2015,  16.5/20" Un peu plus solaire que le 2016, ce 2015 reste de bonne constitution, élégamment habillé par son élevage. D'une intensité de fruit remarquable. Très belle allonge vigoureuse dans ce vin taillé pour la garde. Belle fraîcheur mentholée en finale. "

Vigneron Magazine
octobre 2019
Cuisine et Vins de France
août 2019

Château de Pibarnon Rosé 2018" Le rose orangé de la a robe signe l'appartenance du vin à la famille des rosés de mourvèdre. Assemblé de cinsault, il offre du gras et un fruit adossé à la compléxité et la fraîcheur caractéristiques des vins du bord de mer. Le nez possède la vinosité des mourvèdres macérés, vineux, et le fruit radieux de la maturité du 2018. On y sent des épices sur un jus lumineux, saupoudré de tannins en finale.  "

En Magnum
juillet 2019

Château de Pibarnon Rosé 2018" Peut-être le château le plus réputé de toute la Provence, sous la diection d'Eric de Saint-Victor, qui y réussit sans égal les blancs, les rouges et bien entendu les rosés. Avec son toucher en élégance et sa belle finesse, il goûte déjà très bien et se gardera plusieurs années ".

Série Limitée - Les Echos
juillet 2019

Château de Pibarnon Rosé 2018, Bandol" Voici un rosé qui assume sa personnalité. La robe n'est pas d'un rose très clair, au point où l'on ne sait plus parfois, s'il s'agit d'un vin blanc ou rosé. Ce flacon est composé à partir des cépages mourvèdre (65%) et cinsault (35%). La bouche est ample, accompagnée par une douce tension dégagée par de légères notes d'agrumes et des épices. Le fruit est croquant. Le vin est parfait à l'apéritif ou sur des plats à base de poisson. Par sa structure, il supporte également les plats épicés. "

Terre de Vins
juillet 2019

Château de Pibarnon, Bandol, Rosé 2018" La domaine en conversion bio (pour le millésime 2019) a su affronter les aléas de l'année dernière pour donner naissance à un joli rosé, fin et délicat, à base de mourvèdre pour deux tiers et de cinsault. Un vin suave et floral sur des arômes d'agrumes et de groseille et une jolie finale saline. "

L'Express
juillet 2019

Château de Pibarnon, Bandol, Rosé 2018" Patchwork de 250 parcelles situées à 300 mètres d'altitude, le domaine des Saint-Victor est le fruit d'un travail colossal mené depuis 1977 : défrichage, conversion en bio et maintenant en biodynamie...Racés, leurs rosés ont l'élégance intemporelle des vins élaborés avec sensibilité et sagesse. Pureté aromatique, puissance du fruit sudiste, minéralité saline, délicats amers, la signature de grands vignerons de Provence. "

Le Figaro Magazine
juillet 2019

Château de Pibarnon, Bandol, Rosé 2018" Roi de l'appellation bandol, le mourvèdre entre pour 65% dans l'assemblage de ce rosé contre 35% de cinsault. Il en résulte un vin dont la couleur s'oriente vers des nuances de mangue, un rosé structuré, complexe et fruité, d'où émergent quelques notes réglissées, salines reposant sur de jolis amers, une belle fraicheur. "

Mes Dimanches
juillet 2019

Château de Pibarnon Rosé 2018"Sans doute la propriété la plus fameuse du cru le plus célèbre de toute la Provence, magistralement dirigée par la famille Saint-Victor depuis plusieurs décennies. Les rosés y détiennent un véritable potentiel de vieillissement, même si ce véritable potentiel de vieillissement, même si ce 2018 exprime déjà un franc fruité rouge."

Homme Deluxe
juillet 2019

Nuances de Pibarnon 2017" Le Château de Pibarnon a crée cette cuvée Nuances réservée à la garde et donc à la gastronomie. Issu à 100% de mourvèdre vendangé au petit matin, vinification puis élevage double (une partie en foudre, l'autre en jarre de grès), il a pris un an et demi pour que son bouquet et sa trame se patinent et offrent leur pleine maturité. Arômes de rhubarbe, de coing, de petits fruits rouges et d'épices douces précèdent une bouche croquante, enjôleuse et racée. "

Vigneron
juin 2019

Nuances 2016"A Pibarnon, apothéose des rouges de Bandol, le père d'Eric de Saint Victor ne voulait pas entendre parler de rosé. Son fils lui a prouvé que le cinsault et le mourvèdre, plantées dans des belles parcelles, avaient le potentiel de belles cuvées canailles. Mais avec Nuances, 100% mourvèdre et 20% audacieux, c'est de gastronomie qu'on parle. Vendangé au petit matin frais par un jour de mistral, sur les terroirs d'altitude, le raisin est vinifié puis élevé jusqu'à son deuxième printemps en foudres Stockinger et jarres de grès : l'oxygène et l'éclat. Au sortir de la cave, ce rosé noble, aux reflets ardents des rayons vespéraux, accompagne les viandes blanches, les rougets d'été mais aussi la grive d'automne d'un choral de réglisse et d'épices. "

A Table - La Provence
juin 2019

Château de Pibarnon Rosé 2010, Coup de Coeur" Il faut avoir le terroir et le savoir-faire d'un Pibarnon pour réussir à mener aussi haut le rosé, même bandolais. Pour la plupart des bouteilles de la couleur, 9ans est un âge canonique auquel le vin en est réduit au souvenir de ce qu'il à été. Malheureusement épuisé au château, ce 2010, c'est tout le contraire : une véritable claque oenologique, bien sûr évolué mais encore d'une grande droiture. Un fruit puissant enrobe la belle matière du mourvèdre. Un grand rosé pour une grande cuisine exotique."

Email Gourmand
mai 2019

Château de Pibarnon Rosé 2018"issu d'un assemblage d'une majorité de mourvèdre (65%) et de cinsault (35%), ce Bandol rosé incarne le classique et est doté d'une belle pureté aromatique.Cette cuvée est née de vendanges manuelles en caissettes de 20kg  avant que le cinsault ne soit pressé directement et que le mourvèdre soit issu de saignée directe et de presse. Les deux cépages sont ensuite assemblés avant fermentation et élevés pendant six mois en cuve inox afin de conserver leur éclat et leur fraîcheur. Dès le nez, la netteté se dessine, auréolée de suavité, sur des notes de zestes de pamplemousse, agrumes, réglisse et touches florales. La bouche, quant à elle, offre une belle générosité, avec la puissance du fruit sudiste, tout en étant parfaitement équilibrée par la fraîcheur et la minéralité saline. La finale laisse son sillage racé, sur de délicats amers.Un grand vin rosé, caractéristique du style de la maison, tout en finesse qui se révèlera parfait pour accompagner des rougets, un ceviche de bar ou bien encore une pièce délicate de veau à l'ail des ours."

Monsieur Magazine
mars 2019

Château de Pibarnon, 2015"Incontournable. Ce vin que se doit de posséder tout amateur éclairé voulant sortir de la Bourgogne et du Bordeaux, est la star de son appellation Bandol. Sa majesté le Mourvèdre y est large, ample et présente de très beaux tannins sur un assemblage complété par 10% de grenache qui lui apporte la gourmandise d'un fruit juteux. Son nez de calcaire chaud, de fruits des bois et d'épices douces, le hisse d'emblée dans la finesse tandis que sa finale longue et rapide laisse une grande impression d'élégance sudiste. Un 2015 magistral, racé et taillé pour la garde."

Le Monde des Vins
février 2019

Château de Pibarnon, Bandol, Rouge 2015"Quelle élégance ! Ce Bandol  vous attaque tout en finesse, en retenue, avant de livrer les arômes puissants du Mourvèdre, cépage roi de l'appellation. La longueur en bouche égale sa longévité potentielle dans votre cave"

Guide des Vins Bettane + Desseauve 2019
novembre 2018

Château de Pibarnon Rouge 2015, "Cultivé, son toucher léger reste ancré
gracieusement. Frais, élégant, cet exercice de style rend aussi bien hommage au
mourvèdre qu'à l'appellation. Avec une telle jeunesse on adorera suivre son
évolution dans le temps."

Guide Hachette des Vins 2019
octobre 2018

Les Restanques de Pibarnon Rouge 2015
??

"Après un 2014 de haute volée (coup de coeur),
Pibarnon propose avec cette cuvée Restanques un 2015 remarquable, d'un rouge
rubis encore juvénile. Le bouquet à la complexité naissante est déjà riche
d'arômes : fruits noirs, épices, réglisse, cuir et délicates notes florales.
La bouche montre dès l'attaque une belle souplesse, une texture soyeuse et de
la générosité, soutenue par des tanins élégants et fins, puis elle déploie une
longue finale fruitée, sur la légèreté. Un beau mariage entre la puissance, la
fraîcheur et la concentration."

L'honoré Magazine
septembre 2018

Le Rosé 2011 du Château de Pibarnon"Qui a dit que le rosé n'était pas un vin de garde ? Certainement, pas Eric de Saint-Victor, le propriétaire du Château de Pibarnon, à Bandol, dont les rosés se situent un tiers de sa production. Son millésime 2011, en effet, est un grand vin; le mourvèdre, présent à 65%, lui apporte la complexité, la structure et la fraicheur, tandis que le cinsault lui offre le gras et le fruit. Aucun doute : ce vin, qui révèle une belle palette aromatique et un bel équilibre, est un vin de gastronomie."

Challenges
août 2018

Le Rosé 2017 du Château de Pibarnon - "Ce domaine, réputé pour l'excellence de ses rouges, livre un rosé plein d'allant dédié à la gastronomie. Long en minéralité avec l'âge (époustouflant 2011 !), mais affiche déjà un fruité éclatant et une superbe matière désaltérante. Comme un plongeon dans la Méditerranée."

Revue Vinicole Internationnale
août 2018
Blake Magazine
août 2018

Château de Pibarnon, Bandol, Rosé 2017"Ce domaine à la particularité d'avoir des vignes sur un sol calcaire, ce qui confère à ce vin une belle minéralité. Il est bien tendu et structuré. Une culture en biodynamie rend ce vin pour moi plus attrayant encore. Sa robe profonde est un préambule à sa complexité aromatique. Au nez, ce sont des notes florales de pivoines et de roses, de groseilles également. L'impression en bouche est gourmande, très ample avec en fin de bouche de la tension et de la salinité.Un vin de gastronomie à n'en pas douter et qui les mois passant verra sa minéralité dominer . Il accompagne la cuisine méditerranéenne à merveille. "

RVF - Grand Accord
juillet 2018
M - Le magazine du Monde
juin 2018

Château de Pibarnon, Bandol, Rosé 2017"C'est connu, ou cela devrait l'être, les bandols rosés sont des vins de gastronomie. Pibarnon en offre une démonstration , toute en finesse, avec un assemblage du cépage roi de l'appellation, le mourvèdre, et du cinsault. Face à la mer, sur les hauteurs , les vignes profitent l'air vif et d'un ensoleillement idéal. Dans le verre, le vin reflète ce magnifique équilibre avec la fraicheur des agrumes (pamplemousse rose), une pointe de salinité et des notes de groseille. Cette diversité aromatique ouvre le champ des possibles : oursins, bouillabaisse ou encore des plats asiatiques finement épicés."

M - Le magazine du Monde
juin 2018

Château de Pibarnon, Bandol, Blanc 2017"Les cépages clairette et bourboulenc font de ce blanc un vin original, qui n'en est pas moins élégant. Avec des maquereaux marinés, sa précision et sa légère amertume s'accroissent. L'ensemble s'avère floral et délicat, avec une finale longue et fraîche. Un mariage éclatant."

En Magnum - Bettane & Desseauve
juin 2018

Le Rosé 2017 du Château de Pibarnon, Bandol - 17.5/20"Ce domaine s'est taillé une réputation d'excellence. Nous conseillons le 2011, avec lequel Eric de Saint Victor ose le rosé de réserve dans un marché qui ne fonctionne que par la nouveauté. C'est splendide. Miel, pêche et épices douces signent un vin complexe qui se termine sur une longueur exquise. Le 2017 vaut également le détour."

Homme Deluxe
juin 2018

Le Rosé 2017 du Château de Pibarnon"C'est l'un des grands de la Provence en général et de Bandol en particulier. Complexe et généreux, ce millésime 2017, fier de son sous-sol triasique cultivé en bio, est issu de saignée (mourvèdre) et de pressurage direct (cinsault).Fragrances appuyées de fleurs, de réglisse et de pamplemousse rose précèdent une attaque vive et juvénile qui se fait au palais soyeuse, caressante puis saline. Avec une finale "queue de paon" qui préfigure une capacité de conservation au-delà de la norme pour un rosé. A saluer."

L'EXPRESS - Supplément vins 2018
juin 2018

Le Rosé 2017 du Château de Pibarnon - Bandol"Ce splendide vignoble accroché sur ces restanques au dessus de la Méditerranée constitue une référence à Bandol.De la complexité, du gras, une tension minérale rare, une fraîcheur exquise, un bouquet de fruits rouges, d'agrumes et d'épices douces: la magie du mourvèdre bien conduit enchante le palais."

Les Echos - Série Limité
juin 2018

Le Blanc 2017 du Château de Pibarnon, Bandol"Dans chaque région viticole, nous trouvons toujours des domaines qui, année après année, imposent leurs vins par la qualité. Ils sont constants dans l'excellence, surtout quand le millésime est difficile à cause des conditions climatiques. C'est le cas ici avec le Château de Pibarnon. Il nous délivre une nouvelle fois un vin exemplaire. il est composé principalement de clairette (55%) et de bouboulenc. On retrouve une expression florale avec une pointe iodée très plaisante. En bouche, il a de la structure mais elle n'est jamais écrasante. Bien au contraire, elle vient structurer l'ensemble pour une finale sur la fraicheur."

F / L'art de vivre selon le Figaro
juin 2018
Vigneron
juin 2018
Le Figaro Magazine
janvier 2018

Château de Pibarnon 2014
"Le Château de Pibarnon, c'est l'univers provençal de Marcel Pagnol qui
rencontre celui du théâtre antique grec sur un des plus beaux sites de
la côté méditerranéenne. Le domaine de Bandol fut aménagé à la fin
des années 1970 dans un sublime amphithéâtre naturel, un vaste cirque à
l'abri du mistral qui culmine à 300 mètres d'altitude. Les vignes
plantées en restanques sont dominées par le mourvèdre (90% contre 10% de
grenache), un cépage qui sait transformer en un jus sublime les trois
mille heures d'ensoleillement annuel. Le 2014 se montre épicé, dense,
fruité, plein d'énergie. A l'instar des millésimes précédents, il a un
charme fou."   -   Stéphane Reynaud

Le Rouge & le Blanc
décembre 2017

Le Rouge 2014 du Château de Pibarnon - 14.5/20"Notes graphitées
et fruitées (pêche de vigne, abricot et myrtille) avec une touche
d'orange amère. Bouche dynamique, tendue et équilibrée grâce à une
matière soyeuse, dense et rectiligne. "Une jovialité qui ne demande qu'à
s'épanouir" remarque un dégustateur. Vin séveux, persistant et
naturel." Le Rouge 2007 du Château de Pibarnon - 14.5/20"Nez fumé avec des notes d'encre, de tapenade et de cacao et une touche de gelée de groseilles. Bouche stricte et serrée, mais salivante, qui dévoile un jus concentré. Très longue finale sur des notes graphitées et poivrées. Élevage présent mais fondu. Un vin très civilisé pour les uns, "adolescent rebelle" pour d'autres."  

Rouges & Blancs en Provence
décembre 2017

Un bel article à découvrir...

Le Monde
novembre 2017
LUXSURE.COM
novembre 2017
Terre de Vins
novembre 2017
Le Figaro Magazine
novembre 2017

" Le Château de Pibarnon à Bandol, présente le quatrième millésime de Nuances, son vin de l'été indien, un pur mourvèdre. Superbe. " 

Homme Deluxe
octobre 2017

Météo et millésimesChâteau de Pibarnon 2014"Si le rosé de Pibarnon caracole dans les appellations Bandol, le rouge du Château ne saurait faire figure de challenger. Né sur les même terrasses accrochées au ciel de Provence, en culture biologique et bientôt biodynamique, élevé en foudres de chêne autrichien, il bénéficie de l'exigence constante des Saint Victor (voir notre page "Têtes au top"). Ce 2014 d'un rouge profond (90% de mourvèdre, 10% grenache), riche de saveurs de fruits noirs et d'épices douces, s'avère concentré sans excès, dense avec des tanins juteux, et il offre une belle longueur en bouche."

Culinaire Saisonnier
octobre 2017

" Il existe de nombreuses façons d'écrire sur le vin, sur un domaine, une région, un vigneron, une dégustation, un cépage...  ou un esprit "

20 minutes
septembre 2017

Le Bandol de 2013 s'impose en rougeGrâce à un beau terroir d'une cinquantaine d'hectares, l'un des mieux situés de l'appellation Bandol, avec notamment des argiles bleues et un taux élevé de calcaire actif, le vignoble de Pibarnon s'est imposé parmi les meilleurs et prouve qu'il est possible de produire de grands rouges dans cette appellation réputée pour ses rosés. Cépage difficile, aussi ingrat que magnifique, le mourvèdre a trouvé ici ses terres de prédilection, comme sur cette cuvée 2013 composée de 90% de mourvèdre et 10% de grenache. Aujourd'hui, ce millésime 2013 sera parfait, avec ses notes de fruits noirs, sa structure tannique et sa finale épicée, par exemple sur un carré d'agneau et quelques morilles. N'hésitez pas à le carafer deux heures avant le service.

Guide des vins Bettane & Desseauve
septembre 2017

Les producteurs de Provence de l'année" Les producteurs au sommet de la qualité ou particulièrement remarquables, les producteurs que nous avons découvert, qui confirment les espoirs mis en eux, qui progressent fortement, qui reviennent au meilleur plan, les bio très bons et les signatures, références incontournables du vignobles. "Château de Pibarnon
?

?

?

? Installés à 300 mètres d'altitude dans un vaste amphithéâtre orienté vers la mer, ce domaine familial de 57 hectares, actuellement en conversion bio, est aujourd'hui géré avec talent par Eric de Saint-Victor. C'est de cette vue extraordinaire qu'Henri et Catherine de Saint-Victor sont tombés amoureux, il y a près de 30 ans. Le terroir, un des plus beaux de Bandol, est composé d'une forte proportion de calcaire issu du Trias, combiné aux marnes bleues telles qu'on les trouve au Château d'Yquem. Les vins sont dotés d'une précision et d'une grande finesse, moins opulents et plus sur la réserve, miroirs parfaits de leur terroir. Avec leurs grande buvabilité et facilité d'approche dans leur jeunesse, ce sont pourtant de grands vins de garde qui ajouteront à leur palette un nuancier complexe au fil du temps. Les vins de provence de l'annéeBandol - Les Restanques de Pibarnon 2014Il a de la conversation. Cultivé et structuré, il est comme un livre d'Hemingway, toute en légèreté au début, il gagne en profondeur au fil des pages. Sec. Rouge . 2017>2032 - 17.5/20Bandol 2016 Blanc. Sec. 2018>2027  -  15/20Bandol 2016 Rosé. Sec. 2017>2027  - 16/20Bandol 2014 Rouge. Sec. 2017>2033  - 17/20Bandol 2013 Rouge. Sec. 2016>2030?- 16.5/20Bandol Nuances 2015. Sec. 2017>2027  - 16.5/20Les Restanques de Pibarnon 2014. Sec. 2017>2032 - 17.5/20

Le guide Hachette des vins 2018
septembre 2017

La famille de Saint-Victor (aujourd'hui Eric) prend pied en 1978 sur ces terres bandolaises qu'elle exploite en bio non certifié. Après de nombreux travaux d'agrandissement, la propriété compte aujourd'hui 50 ha de vignes s'étageant en restanques, à 300 m d'altitude, et formant un cirque exposé au sud-est. Une référence incontournable de l'appellation Bandol. Les Restanques de Pibarnon 2014
?

? Troisième coup de coeur en trois éditions : Pibarnon plane au-dessus de l'appellation. Ce 2014 fait dans l'élégance. Le nez, intense et complexe, marie les fruits noirs, le toasté et de subtiles notes d'iris. La bouche est certes dense, puissante, corpulente comme il se doit, mais elle garde beaucoup de fraîcheur et de fluidité, construite sur des tanins fins et serrés. Un bandol racé et harmonieux, à l'avenir radieux. A boire entre 2021 et 2027, sur une côte de boeuf.Château de Pibarnon Rouge 2014
?

Un bandol très expressif (griotte, mûre, chocolat noir, poivre blanc, thym), suave, opulent même, chaleureux, épaulé par des tanins tendres et bien enrobés. A boire entre 2021 et 2027, sur un agneau de sept heures. Château de Pibarnon Blanc 2016
?

Au nez, des agrumes, des fleurs blanches et des épices douces. En bouche, de la rondeur, une fine douceur miellée, des notes de fruits secs et une juste fraîcheur en appoint. A boire entre 2017 et 2021, sur un carpaccio de saint-jacques.Château de Pibarnon Rosé 2016
? Un vin né de mourvèdre (60%) et de cinsault, ouvert sur la pêche mûre, la mandarine, le citron et un soupçon de minéralité, généreux, rond et suave en bouche, tonifié par une finale un rien amère, aux accents d'agrumes. Un rosé de table. A boire entre 2017 et 2019, sur un carré d'agneau en croûte d'herbes.

Guide Hubert
septembre 2017

Ténor de l'annéeChâteau de Pibarnon Rouge 2013 - 18/20Un nez complexe et puissant. On est dans la garrigue sauvage, fruitée et épicée avec des notes de cuir. De la tendresse en bouche avec des épices douces. Le vin est puissant avec une belle charpente fière et équilibrée. Finale sur les poivres. Attendre un peu pour rôti  de boeuf aux cèpes.Les Restanques de Pibarnon 2012 - 15/20Un nez discret mais net. Minéral et fruité, avec de la framboise caramélisée. Bonne structure en bouche à la fois haute et fondante. Des tanins encore jeunes mais soyeux. A attendre pour un canard aux olives noires.

Marianne
septembre 2017

Eric de Saint-Victor est sans doute le vigneron de Bandol qui va le plus loin dans la recherche originelle de l'expression du terroir. Niché dans un vallon sauvage tapissé de garrigue et serti d'oliviers, sur le territoire de La Cadière, le Château de Pibarnon a les yeux tournés vers la mer et les pieds enracinés dans le sol provençal. Ici, le mourvèdre est roi, magnanime et seigneurial, à peine caressé avec un peu de grenache pour arrondir ses ardeurs de mâle dominant. Une géologie unique et une exposition superbe sont les atouts majeurs de cette propriété dont la tenue exemplaire montre le souci des Saint-Victor de maintenir leur domaine dans l'éthique la plus exigeante de l'AOC, celle qui permet à l'homme de servir la vigne et non de s'en servir. En préservant le caractère sacré de cette forme de culture terrestre, Eric qui préside à la bonne marche de ce paradis viticole, a classé cette référence en tête de la procession bandolienne. Son rosé 2016 est une pavane à la gourmandise et une bénédiction pour la noble soif, prouvant une fois de plus qu'à partir d'un vignoble bien tenu et d'une vinification bien conduite, cette couleur peut donner des grands crus. Une étiquette sur laquelle la mention AOC est une profession de foi.

Gault & Millau
septembre 2017

Château de Pibarnon Rosé - Bandol 2016S'il peut évidemment se déguster seul à l'apéritif, le rosé du Château de Pibarnon, assemblage de mourvèdre et de cinsault, possède un fruit, une structure et une tension qui légitiment sa présence à table. Jeune, il accompagnera parfaitement une tombée de petits légumes provençaux mi-cuits sur un chèvre frais. Au bout de quelques mois, avec les notes finement safranées qui apparaîtront, on lui associera une viande blanche sans avoir peur de jouer avec l'ail, sublime exhausteur de goût. 16.5/20

E-mail gourmand
juillet 2017
MONSIEUR Magazine
juin 2017
Homme Deluxe
juin 2017
Le journal du Dimanche
juin 2017

Château de Pibarnon - Nuances 2015 - Bandol
" Installé à 300 mètres d'altitude dans un vaste amphithéâtre
orienté vers la mer, ce domaine familial certifié bio est aujourd'hui
géré avec talent par Eric de Saint-Victor. Le terroir, absolument
unique, pourrait constituer à lui seul une appellation grâce à sa
particularité géologique. Ce 95% mourvèdre déploie un nuancier aérien et
subtil, s'harmonisant à merveille même avec la cuisine étoilée. "

LES ECHOS
juin 2017

Château de Pibarnon 2016
"Cette propriété ne se contente pas d'être l'une des plus belles de
l'appellation Bandol, le Château de Pibarnon produit, dans les trois
couleurs, des vins remarquables. Ce rosé est marqué par les fruits
rouges, les épices et les agrumes. Il a du caractère. Cette cuvée révèle
une vraie personnalité."

VIGNERON
juin 2017
La Revue du Vin de France
juin 2017

Château de Pibarnon " Une vue magnifique sur le fameux amphithéâtre de vignes. Les rouges et rosés sont à déguster en priorité. "

L'EXPRESS
juin 2017

Château de Pibarnon - Bandol "Il faut être patient pour apprécier les vins de ce splendide
vignoble accroché sur ses restanques au-dessus de la Méditerranée. Le
mourvèdre met du temps à s'ouvrir. Y compris vinifié en rosé, dont on se
régalera cette année du 2015. De la complexité, du gras, une fraîcheur
exquise, une tension minérale rare, un bouquet de fruits rouges,
d'agrumes et d'épices douces."

Cuisine et Vins de France
juin 2017
Ultimate Estates
mai 2017
La revue du vin de France
mai 2017

Grande Provence Découvrez les meilleurs assemblages de grenache, cinsault, syrah et rolleReprésentant près de 90% des volumes, le rosé est le porte-drapeau de la Provence. À dominante de mourvèdre, les meilleurs rosés de Bandol sont une référence. Ce cépage apporte des notes épicées et une structure en bouche affirmée et typée pour s'inviter à table ou à l'automne. Leur plus belle expression se révèle après un an de bouteille.Château de Pibarnon - Bandol 2016 - 15,50/20"L'énergie vigoureuse et la puissance du millésime lui donnent de la structure. Pour des plats épicés."

Le Monde
mai 2017
Gault & Millau
mai 2017

Si Provence rime aujourd'hui avec rosé très clair et apéro, elle est aussi et surtout un terroir propice à de grands vins, dans les trois couleurs, qui s'inviteront à votre table en toutes saisons. Découverte d'associations mets et vins avec deux domaines provençaux.

Le figaro Magazine
mai 2017

"LE CHOIX DU FIGARO MAGAZINE"RESTANQUES DE PIBARNON 2014"Direction les hauts coteaux de Bandol pour faire la connaissance du frérot du grand Château de Pibarnon. Bonne nouvelle, le dernier de la lignée se tient bien. Certains le trouvent même un peu plus classique que son aîné. Sinon même air de famille et mêmes cépages sudistes que le premier vin du domaine pour cette cuvée des Restanques, du nom de ces terrasses sur lesquelles sont plantées les vignes. Avec un assemblage faisant la part belle au grenache mais où le mourvèdre demeure largement dominant (70%). Le millésime 2014 présente un nez d'épices, une attaque percutante, de jolis volumes en bouche. Un cru sur le fruit et sûr de lui, mais qui n'en rajoute pas. Le meilleur des compagnons pour une belle viande."

Gens du Sud
mai 2017
Homme Deluxe
mars 2017

Les Restanques de Pibarnon> Bandol, rouge 2014On pourrait dire de ces Restanques qu'elles sont le deuxième vin du Château de Pibarnon.Né sur des vignes jeunes, assemblage de mourvèdre (70%) et de grenache (30%), élevage de dix-huit mois en foudre de chêne, ce millésime 2014 revendique la générosité du bandol et exhale dès l'ouverture des notes de prune fraîche et d'épices (cardamome) avec une touche boisée. Ample, soyeux, long en bouche et finale sapide, il conviendra bien à de robustes plats canailles : ris de veau, carré d'agneau, cochon braisé...

The CEO Magazine
mars 2017

The sun-drenched soils of south-eastern
France may be tainted pink, but Provence's
complex red wines are more than worthy
of some serious attention.

La Revue des Vins de France
février 2017

Rouges et rosés de ProvenceLes IrréductiblesCes vignerons de tête défendent des rosés vineux et hauts en couleurChâteau de PibarnonBâti en 1978 par Henri de Saint Victor, le Château de Pibarnon est une propriété incontournable de Bandol. Issu du terroir de La Cadière d'Azur, le vin conserve une large proportion de mourvèdre (90%), assemblé avec du grenache et élevé 20 mois en foudres pour se parer de tanins délicats. La race des terroirs argilo-calcaires se développe après 15 ans de bouteille. Bien marqué par le caractère musclé du mourvèdre, le rosé est lui aussi une référence de l'appellation. Eric de Saint Victor veut d'ailleurs placer ses rosés à côté des rouges et des blancs sur les cartes des grands restaurants. Il est très fier de sa cuvée Nuances, un rosé de mourvèdre élevé en jarres de grès et foudres, plus vineux et persistant. Avec la conversion en biodynamie des 50 hectares amorcée en 2016, les vins devraient gagner en profondeur dans les prochains millésimes.Notre coup de coeur en rouge :> Château de Pibarnon, Bandol, rouge 2014 : 16/20Par son équilibre et sa profondeur, ce 2014 ravira aussi bien dès la fin de l'année que dans 10 ans.Notre coup de coeur en rosé :> Château de Pibarnon, Bandol, rosé 2015 : 15,5/20Un an de bouteille sublime ce rosé énergique, savoureux et généreusement épicé.

En Magnum
décembre 2016
Dandy
décembre 2016
Le Journal du Dimanche
novembre 2016

Best Of Spécial VinsChâteau de Pibarnon> Bandol, rouge 2014Frais, fin et facile à boire, un beau jus avec du potentiel, ceux qui auront la patience de le laisser en cave seront récompensés.

Le Figaro Magazine
novembre 2016
Terre de Vins
novembre 2016
Homme Deluxe
octobre 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé Nuances 2015Le domaine, très axé sur les millésimes, a décidé de s'offrir en 2015 ce rosé premium ambitieux et raffiné, 100% mourvèdre, élevé partiellement en jarres de grès, puis longuement reposé, et qui gagnera à vieillir encore un peu chez tout gourmet disposant d'une cave. Voilà un bandol sans exubérance, mais fin et racé, qui, au-delà des fruits rouges, évoque les senteurs de noyaux, de ronce, de réglisse. Sa fraîcheur et sa longueur en bouche sont étonnantes.  Accords : gambas, rougets, langoustes...

Beef
octobre 2016

Accord Vins & Mets> Bandol, rosé 2015 & Salade chorizo-pommes de terresLes saveurs relevées et terreuses de ce plat méditerranéen consistant exigent un vin ample : ce Bandol rosé, assemblage de Mourvèdre et de Cinsault, sublimera la pomme de terre avec ses arômes d'agrumes et d'épices. Situé sur les hauteurs de La Cadière d'Azur, Pibarnon est perché sur les restanques à 300 mètres d'altitude et bénéficie d'un sol très calcaire ainsi que d'un ensoleillement maximal régulé par la mer et le mistral. Une combinaison qui confère à ce grand cru provençal toute la noblesse des grands vins de Bandol.

M Le magazine du Monde
septembre 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé Nuances 2015Une grande réussite que ce bandol 100% mourvèdre, puissant, que l'on peut attendre "pendant plus d'un lustre", précise le domaine, et qui sera apprécié aussi toute l'année. Petite production pour ces arômes de fruits rouges et d'épices dans une bouche complexe et longue pour accompagner les rougets locaux, mais aussi des plats safranés.A déguster en toutes saisons et appréciant aussi une garde certaine : le rosé du Château de Pibarnon 2015 65% mourvèdre et 35% cinsault.

L'Opinion
septembre 2016

Château de Pibarnon, un grand BandolMourvèdre subliméSi deux-tiers des vins produits dans l'appellation Bandol sont des rosés pour 30% seulement de rouges et 5% de blancs, le Château de Pibarnon se distingue. La propriété façonnée par la famille Saint-Victor depuis 35 ans s'étend aujourd'hui sur 52 hectares. Elle comprend 250 parcelles réparties sur des terrasses abritées, les fameuses restanques, situées à une altitude moyenne de 300 mètres et produit 200 000 bouteilles par an dont 55% de rouge pour 35% de rosé et 10% de blanc.Résultant d'un assemblage de 90% de mourvèdre et 10% de grenache, le Château de Pibarnon rouge est élevé pendant 20 mois en foudres de chêne. Comme le pinot noir bourguignon, le mourvèdre sait révéler de manière très sensible son terroir. "Il est ingrat, viril, puissant et il faut y injecter de la grâce et de la finesse" relève Eric de Saint-Victor qui dirige aujourd'hui le domaine. Grâce à son savoir-faire, Pibarnon produit des vins rouges remarquables, alliant puissance et élégance, et offrant un bon potentiel de garde.Le millésime 2012 de Pibarnon rouge, commercialisé cette année, est vendu 32 euros la bouteille tandis que le Pibarnon rosé 2015 (65% de mourvèdre et 35% de cinsault), alliant fraîcheur et complexité, se trouve chez les cavistes au prix de 22 euros.

Guide des vins bettane + desseauve 2017
septembre 2016

Coup de coeurChâteau de Pibarnon> Bandol rouge 2013 - 16,5/20 > Bandol rosé 2015 - 15,5/20> Bandol rosé Nuances 2015 - 15,5/20

En Magnum
septembre 2016
Vigneron
septembre 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé Nuances 2014Grâce à son encépagement 100% mourvèdre, ce rosé met l'accent sur la garde. De ce fait le choix des vinifications est mixte avec une partie en foudre de Stockinger qui apporte la bonne dose d'oxygène et l'autre élevée dans une jarre de grès pour une plus grande pureté. La séduction opère au nez avec des notes de fruits rouges mûrs, de réglisse et d'épices. En bouche, le corps élancé se trouve justement habillé par une enveloppe charnelle très subtile. Progressivement, il prend de l'ampleur, développant une structure profonde et fraîche. C'est un vin jouant les quatre saisons et qui se révèle parfait en automne. On aimera retrouver ce Pibarnon dans deux à cinq ans pour voir comment il grandit.

Cuisine et Vins de France
septembre 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé Nuances 2014Ce rosé élitiste à la couleur soutenue a droit à un élevage en partie en jarre comme en témoigne son étiquette. Bâti pour la garde, on l'appréciera au-delà de trois ans grâce au mourvèdre qui le structure et le rend un poil sauvageon. Bouche franche, pleine d'ampleur marquée par la vinosité qui se marie à des ris de veau crémés aux champignons ou des poissons à chair ferme. Un rosé pour cet hiver et les deux suivants.

Le Monde
août 2016

Spécial Vins

L'Express
août 2016

Spécial été Vignobles de France

Les Echos
juillet 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Un grand vin se reconnait par sa régularité, millésime après millésime. C'est le cas ici. Le nez est expressif et complexe. On le laisse s'ouvrir avant de le déguster. C'est un rosé de table, charnu, vif en bouche. On aime sa gourmandise.

Régal
juillet 2016

Route des VinsChâteau de PibarnonEmbrasser le PaysageDepuis La Cadière d'Azur, il faut se donner la peine de serpenter sur les petites routes sinueuses qui mènent au Château de Pibarnon. Au pied d'une imposante bastide XVIIIè, vous aurez droit à un panorama à couper le souffle : pentes abruptes, amphithéâtre de vignes, devant une mer azur.

Les Echos
juillet 2016

La Chronique Vin de Jean-Francis Pécresse

Wine Advocate / Robert Parker
juillet 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2010 - 95 points> Bandol, rouge 2011 - 93 points> Bandol, rouge 2012 - 93 points> Bandol, rouge 2013 - 90 points> Bandol, rosé Nuances 2014 - 92 points> Bandol, rosé 2013 - 91 points> Bandol, blanc 2014 - 87 points

Wine Spectator / Robert Camuto
juillet 2016
Lux Résidence
juillet 2016
Dandy
juillet 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Le Château de Pibarnon rosé est un grand habitué de notre sélection estivale. Nous aimons rappeler qu'il s'agit d'un grand vin qui est l'illustration de ce que la Provence peut produire de mieux dans cette couleur.Comme chaque année, il se présente dans une robe un peu plus soutenue que la moyenne. Ce vin au palais très structuré propose un spectre aromatique large et complexe de fruits rouges, de senteurs du maquis provençal et d'épices, sans que la liste soit exhaustive. C'est indiscutablement un vin de gastronomie qui sera utilement dégusté à l'occasion d'un repas. Jeune, il accompagnera merveilleusement les rougets de la Méditerranée, et après quelques années de bouteille (car il peut être très facilement conservé au moins 10 ans) pourra être servi sur des viandes en sauce ou pourquoi pas une daube provençale. Son prix public d'environ 20€ en fait le meilleur rapport qualité prix de sa sélection.

Mieux Vivre votre argent
juillet 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Détonant.Le mourvèdre (65%) pour la structure et le cinsault (35%) pour le gras. Sensuel et presque explosif, ce rosé de gastronomie s'affirme à travers son remarquable bouquet de fruits rouges et sa longueur élégante en bouche. Idéal avec des rougets, de l'anchoïade, du jambon iberico.

La Provence à table
juillet 2016
Challenges
juin 2016

Coup de CoeurChâteau de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Assemblage de mourvèdre (65%), le cépage de Bandol, et de cinsault (35%), un rosé structuré au bouquet de fruits rouges ravivé d'une pointe d'épices et d'agrumes. Bouche longue, fraîche et structurée. Servir sur un jambon iberico ou des rougets grillés. Un régal.

Monsieur
juin 2016

Le Nec plus BandolChâteau de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Magnifié par le soleil de la Côte d'Azur, le mourvèdre et le cinsault se cultivent ici sur des restanques pour donner à ce vin haut de gamme toute sa splendeur. Un caractère explosif sur une sensualité réservée, un nez réglissé, une bouche désaltérante et minérale à la fois, bref Pibarnon est le partenaire idéal de la gastronomie estivale !

Le Journal du Dimanche
juin 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé, Nuances 2014Un rosé fin et aristocratique. Fraîcheur et tendresse signent un vin de garde, dont le vrai potentiel ne se révèlera qu'avec le temps.

M Le magazine du Monde
juin 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Un vin rosé juteux et riche en épices, grâce au mourvèdre et au cinsault. Sa persistance se révèle pleinement lorsqu'il accompagne un plat méditerranéen à l'accent prononcé.

L'Express
juin 2016

Château de Pibarnon> Bandol rosé 2015 De la complexité, du gras, une fraîcheur exquise, une tension minérale rare, un bouquet de fruits rouges, d'agrumes et d'épices douces (réglisse). On recherchera plutôt le 2014, laissant le 2015 s'affiner un an dans la cave, pour convier à sa table cette légende de Bandol. Pâtes à la poutargue, rougets, daurade royale, gambas grillées... s'en pâment d'avance ! 

Homme Deluxe
juin 2016

Château de Pibarnon> Bandol rosé 2015 Mix de mourvèdre et de cinsault, vendanges manuelles, saignée partielle, fermentation de vingt-cinq jours et élevage de six mois en cuve, ce bandol bien né sur un cirque de vignes en altitude - cultivées en bio - revendique sa noblesse et son caractère gastronomique. Sous sa robe saumonée, sa riche palette aromatique mêle fruits rouges, agrumes et délicates notes épicées avant une longue finale un peu fumée. A marier avec un jambon pata negra, une viande blanche ou de la cuisine thaï.

Cuisine et Vins de France
juin 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015En attendant la superbe Nuance, le rosé qu'Eric de Saint Victor a imaginé pour l'hiver, on a un avant-goût du talent du bonhomme avec ce mourvèdre enrobé de cinsault et de grenache. A eux trois, ils donnent un rosé puissant et frais, sur la fraise des bois, les agrumes et les épices ponctuées de menthol.

Mieux vivre votre argent
juin 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015Détonant.Le mourvèdre (65%) pour la structure et le cinsault (35%) pour le gras. Sensuel et presque explosif, ce rosé de gastronomie s'affirme à travaers son remarquable bouquet de fruits rouges et sa longueur élégante en bouche. Idéal avec des rougets, de l'anchoîade, du jambon iberico.

3 Etoiles
juin 2016

Vins & Nectars

Au bon grain - Le blog des vins
mai 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2015 Elégant.En bouche : de la présence et de l'élégance, des notes de pêche blanche et d'agrumes. Le tout servi par une trame particulièrement longue et douce.Le vin : on est à coup sûr face à une bouteille qui peut tenir tout un repas. Poissons grillés, plats méditerranéens, voire cuisine exotique. La palette des accords est vaste pour ce Bandol composé de 65% de Mourvèdre et de 35% de Cinsault.Etonnant. A apporter chez ceux qui disent ne pas aimer le rosé ! 

Le Parisien
avril 2016

Château de Pibarnon> Bandol, Blanc 2014Equilibre parfait entre gras et vivacité, ce bandol Château de Pibarnon est tout en complexité et en finesse, avec un nez fruité, des notes de fleurs blanches et de tilleul, une bouche élégante et longue. Les épousailles seront majestueuses avec de belles langoustines noblement cuisinées.

Terre de Vins Hors-Série
avril 2016

Pibarnon ? Oh oui !Pibarnon est un must et le domaine ambassadeur de l'appellation Bandol. Le lieu est magique. Nichée dans un cirque de vignes adossé à la Méditerranée, la propriété des Saint-Victor se mérite après plusieurs kilomètres en boucles et virages. La gamme se décline en trois couleurs blancs, rosés, avec un faible pour les rouges aux tannins si élégants et au mourvèdre soyeux. Le caveau ne manque pas de charme mais l'initiative depuis deux ans d'installer un bar éphémère en haut de la colline, à 10 min à pied de la bâtisse principale, vaut franchement le détour les jeudis soirs d'été. A l'occasion de ces Pibars, Eric fait gouter différentes cuvées qu'accompagnent les ardoises de bouchées et diverses tapas sur fond de coucher de soleil sur la mer. Un cadre idéal pour une dégustation estivale.

Cuisine et Vins de France
février 2016

Château de Pibarnon> Bandol, rosé, Nuances 2014Un rosé de garde, le rêve des grands vignerons provençaux dont la visée est d'installer la couleur parmi les grands vins. Bandol peut le faire : le mourvèdre, son raisin, résiste à l'oxydation et vieillit merveilleusement, même en rosé. Bien élevé en foudres et dans des jarres de grès, celui-ci résonne avec sa tension délicate, sa bouche profonde et ses nuances épicées.

Guide Hubert
janvier 2016
I'll Drink to That ! Talking Wine with Levi Dalton
décembre 2015

Interview with Eric de Saint VictorEric de Saint Victor oversees Château de Pibarnon in the Bandol appellation of France.Also in this episode, Erin Scala discusses the history of the Bandol area.https://soundcloud.com/leviopenswine/ericdesaintvictorDescription : A guy who used to be a sommelier interviews incredibly famous and knowledgeable wine personalities in his tiny living room. He gets them to talk candidly about their lives and work. Then he releases the recordings every Tuesday and Friday as the I'll Drink to That! Talking Wine with Levi Dalton podcast. Erin Scala also contributes amazing original segments. 

Le Figaro
octobre 2015
Valeurs Actuelles
octobre 2015

La bouteille de la semaineChâteau de Pibarnon Nuances> Bandol, rosé 2014Vous pensez que le rosé est fait uniquement pour être bu l'été autour d'une barbecue, qu'il ne s'agit pas d'un vin digne de ce nom ? Détrompez-vous ! Il sait aussi se montrer un redoutable compagnon de table, pour peu qu'il soit conçu comme cela par le vigneron.Déjà, quelques producteurs avaient essayé de casser les codes, notamment en proposant des rosés plus anciens.Éric de Saint-Victor, le propriétaire du Château de Pibarnon, a eu très tôt cette vision que le rosé pouvait, notamment à Bandol, émerger comme un grand vin, bâti comme un blanc doté d'une grande consistance, d'une belle longueur et d'une éclatante fraîcheur, le tout construit autour du mourvèdre, le cépage roi de l'appellation.Élaborer un tel nectar passe évidemment par des choix radicaux en vinification. Eric de Saint-Victor décide d'utiliser un foudre de 30 hectolitres pour l'oxygénation des jus et une jarre de grès, dont la porosité apporte tension et pureté. L'élevage s'étale sur près de huit mois dans ces contenants puis quatre mois en bouteille.Le résultat final est époustouflant. Le nez s'ouvre sur de superbes arômes de fruits rouges, d'épices et de ronces. La bouche est poivrée, ample, séveuse et saline, laissant échapper quelques notes de poivron rouge grillé.Un vin idéal pour accompagner de belles viandes blanches, des volailles rôties, voire des ris de veau ou des rognons.Vous pouvez le consommer dès maintenant, mais nous faisons le pari qu'il sera encore plus grand dans cinq à dix ans !

Cuisine Magazine
octobre 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2006Issu de l'assemblage de Mourvèdre (90%) et de Grenache (10%) ce vin est le reflet du terroir unique de Pibarnon. Une robe profonde presque violine, le millésime 2006 est un vin dense. ll présente dès les premiers instants un savant dosage entre texture nerveuse, droiture et élégance, si caractéristique du Mourvèdre des grandes années de garde. Marqué par le fruit mûr et les petites baies, le bouquet évoque des notes de romarin ou de sauge, qui attestent l'origine de son terroir de garrigue odorante. La bouche est ample et puissante avec une finale qui est particulièrement veloutée légèrement sapide. À déguster idéalement sur des gibiers à plume comme le pigeon ou le canard mais aussi de l'agneau, des viandes rôties, des ris de veau, une brouillade de truffes ou encore un foie gras poêlé.

Homme Deluxe
octobre 2015

Spécial ProvenceGommant ses effluves estivales, voici une Provence dont les vins se teintent de robes profondes sans que leurs subtiles saveurs de garrigue ne s'assoupissent. Les rouges d'ici sont à la fois cigales et fourmis. Insolents et convaincants.Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2011Un bandol rouge d'excellence.Ce millésime 2011 est majoritaire en mourvèdre (90%) complété d'une pointe de grenache. Malgré une météo capricieuse, il a tiré son épingle du jeu et s'avère vibrant, interpellant.La robe est d'un rubis profond tirant sur le noir, le nez est marqué par les fruits noirs - cassis et mûre - subtilement chahuté par des fragrances de garrigue, de genièvre, de tabac et de poivre.D'abord soyeuse, la bouche s'enrichit de saveurs plus complexes avant une finale tout en fraîcheur.

Le Point
septembre 2015

Château de Pibarnon> Bandol rouge 2012 - 16,5/20 Nez fin, joli fruit, cerise bien mûre, de la chair, tanins veloutés, souples, frais, beaucoup de volume, note mentholée, finale poivrée.> Bandol rouge 2011 - 16/20 Joli nez sur un fruité pur, beaucoup de fruits noirs, de la chair, suie, laurier, très charnu, dense, balsamique, puissant, harmonieux.

Guide des Vins Bettane + Desseauve
septembre 2015

Coup de coeurChâteau de Pibarnon> Bandol rouge 2011 - 16,5/20 

Le Guide Hachette des Vins
septembre 2015

Coup de coeurChâteau de Pibarnon> Bandol rouge 2012 

Le Guide Hachette des Vins
septembre 2015

Coup de coeurChâteau de Pibarnon> Bandol, rouge 2012 

Le Figaro
juillet 2015
Les 5 du Vin
juillet 2015

Rosé futé, rosé affûté, rosé d'après l'été.Balayons d'ores et déjà les préjudices, les commentaires acerbes, les mesquines jalousies de voisinages du genre « moi, contrairement, à d'autres, je fais du vrai rosé et sans coupage, monsieur ! ». Renvoyons dans leurs cordes respectives les experts qui vous assènent qu'il n'y a rien de nouveau dans votre nouvel article, et les avis « pros » qui considèrent que le rosé n'est pas un vrai vin, ou ceux qui déplorent que ce type de vin soit un envahisseur sur le marché. Insistons de nouveau pour affirmer que dans la déferlante rose qui inonde le marché cet été, il pourrait bien se glisser quelques grands rosés de terroir, que ce soit en Sancerre (Vincent Pinard) ou en Provence (Roselyne Gavoty), pour ne citer que deux classiques redécouverts récemment dans mes visites de caves. Terroir ? Oui mes seigneurs, car il n'y a pas que le fruit qui compte dans un rosé.Cette trame, cette structure, cette indéniable morsure saline ou minérale, cette persistance infinie, fut-ce du Cinsault ou du Pinot, tout cela contribue de plus en plus à ranger le rosé dans la case des vins capables de tenir, de se garder au-delà de cinq ans, de se bonifier et de se boire même en hiver.Et c'est justement là que je voulais en venir. Suite à un article sur Decanter, je suis les aventures de mon ami vigneron,Éric de Saint-Victor, visiblement bien entouré dans ses vignes et sa cave de Pibarnon. Oui, je sais, vous allez me faire le truc du grand tralala, me chanter l'air par trop habituel du  « encore un grand domaine, un vin cher, un vin de luxe, un vin de fric, un château hyper connu ». Pauvres arguments qui ne mènent à rien. Vous allez aussi probablement supposer que je suis le chargé des relations publiques d'une appellation qui a marqué mes débuts, celle de Bandol, la reine du rosé (au passage, je suis sûr qu'eux mêmes vont me reprocher de les cantonner dans cette seule spécialité !), thème d'un de mes papiers de l'hiver dernier que je vous invite à relire d'où il ressortait d'excellents rosés de millésimes passés deLa Tour du Bon, Pradeaux, La Bégude, Souviou, Sainte-Anne, L'Olivette, Les Salettes, Tempier... j'en passe et des meilleurs.Le rosé conçu pour être bu toute l'année par Éric et sa jeune équipe, n'est pas qu'une simple idée lancée en l'air de cuvée haut de gamme à tirage limité et encore moins une énième cuvée marketing de rosé chic à la Brad Pitt ou à la Sacha Lichine. Il se veut, à mon avis, l'égal de son grand rouge ou de son grand blanc. Mais, comme il me l'a laissé entendre, Éric de Saint-Victor voudrait surtout créer un mouvement entre vignerons du cru qui le souhaitent dans le but d'inscrire le rosé dans l'expression de Bandol, au travers d'initiatives qui permettraient de repositionner ces vins dans cette couleur, de les inscrire comme étant spécifiquement Rosé de Bandol. Pour ce premier 2014, résultat d'une pressée directe sur un pur Mourvèdre, contrairement à sa cuvée classique qui est le fruit d'un doublé (pressurage et saignée) sur le Mourvèdre accompagné de Cinsault à 35 %, le vin a été vinifié et élevé 6 mois en un foudre autrichien Stokinger et en jarres de grès de marque Clayver fabriquées en Italie et déjà utilisées par des vignerons aussi variés que Benoît Tarlant, Philippe Viret et Bonny Doon.Et alors, comment est-il ce rosé ? J'avoue humblement que je n'ai pas encore goûté le vin de cette cuvée Nuances tirée à 3.500 exemplaires et commercialisée autour de 24 € départ cave. Je prévois d'en ouvrir un exemplaire d'ici Noël (l'idée première d'Éric était de concevoir un rosé d'automne) ou même après, avant d'aller goûter sur place l'édition 2015 fin avril 2016 au moment de sa mise. Mais cela ne m'empêche pas de trouver l'initiative vraiment originale car elle permet de sortir de l'imagerie un peu stupide et simpliste qui entoure le rosé : le vin qui serait soit bêtement aromatisé - et dieu sait que ça marche en grande distribution -, soit un vin de plage à différents niveaux, celui réservé aux bidochons qui défilent devant les yachts à Saint-Tropez ou à Cannes, soit un rosé bling-bling vendu en jéroboam à de grandes fortunes russes ou chinoises dans les boîtes de nuit huppées de la planète. Maintenant que le rosé connaît un énorme succès, il serait temps de le repositionner et de le concevoir comme un vin à part entière capable d'accompagner les mets les plus fins.Mais bon, ça fait plus de 20 ans que je prêche ainsi... Et je ne suis pas le seul. Suffit de lire tous les bons articles écrits sur le rosé par le club des 5 pour s'en rendre compte.Michel Smith

Cuisine A&D
juillet 2015

Château de Pibarnon> Bandol rosé 2014Robe saumonée, nez puissant d'agrumes, de petits fruits rouges, de fruits à noyau et d'épices douces comme la réglisse.Bouche ample et soyeuse, fraîcheur minérale évoluant sur une finale longue et épicée.Un grand rosé à marier avec de la poutargue, une assiette de Pata Negra à l'apéritif ou avec des rougets grillés, un aïoli de cabillaud ou une viande blanche en sauce. sa structure permet également des accords vibrants avec la cuisine thaïlandaise ou chinoise.

Elle à table
juillet 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2014Le mourvèdre, magnifié par le soleil de la Côte d'Azur et sa culture en terrasses pierreuses, fait naître l'incontournable Bandol. L'assemblage deux tiers de mourvèdre qui prend grande allure au vieillissement, et un tiers de cinsault pour le croquant, donne un vin épicé aux senteurs d'écorces d'agrumes, au goût d'orange sanguine et de pêche de vigne, sec et plein en bouche.

Gault & Millau
juillet 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2010 - 17/20 / Coup de coeurIl faut en général du temps pour que les bandols du Château de Pibarnon révèlent leur potentiel.Et ce 2010 commence seulement à se dévoiler avec des notes d'olive Kalamata, de guigne, de pivoine et de poivre concassé.La bouche dose un équilibre subtil et fait la part belle aux tanins. Pas de surconcentration ici, mais beaucoup d'élégance avec des parfums de fruits noirs et de poivre concassé.> Bandol, rouge 2011 - 16,5/20 Plus solaire que le 2010, on pense d'emblée à l'olive noire, à la marmelade de coing tout en remarquant un soupçon de cuir de Russie. La maturité se retrouve en bouche, suave, mais celle-ci révèle des tanins encore un peu anguleux qu'il faudra attendre.Finale explosive de réglisse, évoquant la poire au vin rouge.> Bandol, rouge 2012 - 16,5/20 Première approche très rustique, aux effluves d'orange sanguine.Un vin à carafer absolument : en effet le mourvèdre est un cépage à attendre quelques années.Le profil atypique du millésime se retrouve néanmoins en bouche, livrant une touche friande, bâtie autour des baies rouges.> Bandol, blanc 2014 - 16,5/20Accents mûrs de poire Williams et de verveine, se terminant par un soupçon de basilic, de sarriette et d'anis.Précision étincelante en bouche, tension et salinité dans un gant de puissance, qu'il faudra associer, une fois le vin carafé, à un tartare de bar au fenouil confit.Château de Pibarnon / Les Restanques> Bandol, rouge 2011 - 15,5/20 Style précis de fève de cacao torréfiée, de marmelade d'orange, de fraise macérée et de cachou, un brin volatile.Le fruit se montre délectable sur le palais, avec un grain de tanins fin et un plaisir immédiat, malgré la puissance de l'assemblage. Finale kirschée.

Demeures & Châteaux
juillet 2015

Pibarnon le GastronomeChâteau de Pibarnon> Bandol, rosé 2014Complexe et savamment élaboré, le rosé de Pibarnon, d'une robe saumonée, s'ouvre sur un nez puissant d'agrumes, de petits fruits rouges, de fruits à noyaux et enfin d'épices douces comme la réglisse. Un immense Bandol. 

Gourmand
juin 2015

Un rosé de caractèreChâteau de Pibarnon> Bandol, rosé 2012Le Château de Pibarnon est un vin de bandol rosé.Le millésime 2012 est classé au "Gault & Millau".Avec ses notes d'épices et d'agrumes, il se mariera avec des plats hauts en goût.

VSD
juin 2015
So Figaro
juin 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2012Le nez révèle des beaux arômes de noyaux de cerise, de fruits noirs, de tapenade et de garrigue.La bouche est fruitée, tendue, épicée, très longue, avec un soupçon de poivre blanc.

Vinexpo Daily
juin 2015
20 minutes
juin 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2010Le vin coup de coeur. Les tannins fins et veloutés d'un Bandol.Les vignes du Château de Pibarnon dominent la vallée de Bandol, à quelques encablures de la mer formant un vaste cirque a l'abri du mistral. L'altitude élevée du vignoble et les nuits fraîches apportent aux raisins une maturation lente Le sol très calcaire permet l'extraclion de tanins fins et élégants et apporte fraicheur et minéralité comme sur ce beau bandol 2010 issu a 90% de mourvèdre au caractère ensoleillé et pourtant equilibré qui déploie une belle trame aromatique profonde de fruits et d'épices. En bouche, il affiche des tanins veloutés de grande qualité.À accorder avec une viande rouge goûteuse ou du pigeon.

Le Monde du Luxe - Élégance Rosé
juin 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2014Cette cuvée est une balade sur le bandolais et ses garrigues. Un univers complexe d'arbouses, de petits fruits rouges mais également de baies sauvages. Sa bouche nous entraine dans une minéralité salivante, mentholée qui se pare des notes du nez. On aime son petit fruité jaune qui laisse place à la fraîcheur en finale. Un vin de gastronomie assumée qu'on préfèrera sur des poissons et des viandes blanches.

Série Limitée Les Échos
juin 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2010Éric de Saint Victor, le propriétaire a hissé son domaine parmi les références de cette appellation.Si les rouges sont remarquables et vieillissent admirablement bien, le rosé ne manquent pas d'intérêt. Bien au contraire ! Il est issu d'un assemblage typique de la région (65% de mourvèdre et 35% de cinsault). D'une robe relativement claire, il exprime une belle fraîcheur en bouche. Cette dernière est renforcée par les agrumes et les épices.

Homme Deluxe
juin 2015

Cahier Spécial rosés : Les Winners en ProvencePlus féminins que les Tavels, plus ludiques et emblématiques d'un éternel été, ils sont connus dans le monde entier. Quoi de nouveau sous le soleil ? Ils sont de plus en plus ambitieux et les prix s'envolent.Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2014De tous petits rendements, des cultures en terrasse, pour les deux cépages méditerranéens qui composent ce rosé de gastronomie.Avec 65% de mourvèdre, on obtient un vin structuré légèrement tannique, ample et fin; le cinsault conserve le côté fruité. Des fruits noirs très murs, presque compotés, se mêlent aux notes d'épices et de laurier, avec une finale réglissée.La fraicheur et la minéralité persistent tout le long de la dégustation. Un grand bandol.

Terre de Vins Hors-Série
juin 2015

Château de Pibarnon> Bandol rouge 2012Les Saint-Victor produisent depuis près de quarante ans des Bandols dans ce petit coin de Paradis au bout de La Cadière d'Azur.Éric a repris la tête des 65 hectares (et 15 en fermage) depuis 2000. Une mosaïque de 250 parcelles à une altitude moyenne de 300 mètres sur des sols de calcaire blanc du Trias donnant une finesse aromatique et une grande élégance aux vins, et sur les fameuses marnes bleues du Santonien (comme Pétrus, Yquem...)Le domaine est en bio depuis plus de dix ans. Le mourvèdre (associé à 10% de grenache), passé 20 mois en foudres, donne un vin élégant, discrètement épicé sur des notes mentholées et réglissées, aux tanins murs déjà veloutés.

Cuisine et Vins de France
juin 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2014 Éric de Saint Victor maîtrise l'art des rouges avec adresse, sur un terroir imaginé par Henri, son père, dans un cirque géologique vertueux. Épaulé de Marie Laroze, maître de chais, il est aussi très habile dans la création de rosés capables de vieillir.Son 2014, légèrement orangé avec son mourvèdre gagnant est savoureux et taillé pour quelques années de garde. Ne l'ouvrez qu'en fin d'été.

La Revue des Vins de France
mai 2015

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2014 : 15/20A la fois musclé et concentré, ce vin offre une bouche élancée et stimulante qui le rend facile d'accès jeune.

Terre de Vins
mai 2015
La Revue des Vins de France
avril 2015

Château de Pibarnon>  Bandol rouge 2010 - 16,5/20>  Bandol rouge 2011 - 16,5/20>  Bandol rouge 2012 - 16/20

Gault & Millau
mars 2015

Vins & Mets par Jean Sulpice et Magali Sulpice> Château de Pibarnon rouge 2010 & Coeur de pigeon, rhubarbe, safran de SavoieVins & Mets par William Ledeuil et Marin Simon> Château de Pibarnon rosé 2013 & Bouillon de canard, foie gras, condiment tamarin

Le Figaro Magazine
novembre 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2001Plébiscité depuis des années, ce millésime 2001 est encore disponible. La famille de Saint Victor a signé un cru d'exception, très élégant, aux tanins délicats et soyeux.À la fois dense et complexe, ce vin, légèrement épicé, fera merveille sur une daube de marcassin, un gibier à plume ou une viande truffée.

Série Limitée Les Echos
novembre 2014

Les Restanques de Pibarnon > Bandol, rouge 2011 - 15,5/20Légèrement salin, sanguin, fin, complexe.C'est un bandol d'élégance

Terre de Vins
novembre 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2011 - 18/20Racé, grand style, salin, allonge superbe.De grand avenir, son équilibre est magnifique.

Terre de Provence
septembre 2014
Terre de Vins
septembre 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013 - 16,5/20Rosé sur le pamplemousse rose à l'amertume complexe, puissant, frais, très long. 

Le Journal Du Dimanche
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Sur un terroir exceptionnel, le fameux bandol de Pibarnon est conduit à la manière d'un grand cru. Finesse et complexité. Un rosé de gastronomie aux multiples accords.

VSD
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Un rosé puissant et structuré.Charnu, parfumé aux fruits blancs et aux agrumes, agrémenté de petits fruits rouges et de notes épicées, il a beaucoup de finesse et se termine sur une finale longue et fraîche.

Homme Deluxe
juillet 2014
Capital - Spécial Côte d'Azur
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Ce rosé est un vrai vin. Une référence, même, que l'on peut boire dès cet été, ou garder.Composé de 65% de mourvèdre et 35% de cinsault, il offre des arômes complexes, d'agrumes comme il se doit, mais aussi de fruits rouges et d'épices.Un vin de gastronomie qu'on déguste au Grand Hôtel du Cap-Ferrat, à la Bastide de Saint-Tropez ou à la Réserve Ramatuelle.

Gault & Millau
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2009 - 18/20Une définition exubérante du mourvèdre sur ce millésime solaire que fut 2009.Il ne manque cependant aucunement d'élégance, empruntant à la garrigue ses notes de laurier et de genièvre.Il faudra simplement être patient pour en profiter.> Bandol, rosé 2011 - 17/20C'est un rosé plein de panache. Sa texture est d'une grande finesse mais avec une belle densité en bouche. Ce n'est pas un vin de soif, il trouvera sa place pour accompagner un sauté d'agneau.

Bottin Gourmand
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Robe rose cuivrée, nez complexe, de pêche, de melon, de vieille rose et d'iode.Riches, voluptueuses, les saveurs emplissent la bouche et s'éternisent sur les épices et une pointe un peu saline.

Beef
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Produit par l'un des fleurons de l'appellation, ce rosé charnu et gourmand surclasse la concurrence. Minéral et épicé, sa finale est longue, longue...

ZePros
juillet 2014

Réalisé en collaboration avec le magasine Gault & Millau Juillet/Août 2014Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2009Une définition exubérante du mourvèdre sur ce millésime solaire que fut 2009.Il ne manque cependant aucunement d'élégance, empruntant à la garrigue ses notes de laurier et de genièvre.Il faudra simplement être patient pour en profiter.

Sommeliers International
juillet 2014
Yam
juillet 2014

Les grands rosés de ProvenceChâteau de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Après des vendanges et une vinification réalisée dans des conditions optimales, ce rosé parvenu à maturité, exprime une belle fraîcheur et une fougue aromatique qui se complètent à merveille, avec des notes de fruits rouges, d'abricot et de pamplemousse, qui évolueront avec le temps vers des arômes de réglisse et d'olive noire.Idéal sur une bouillabaisse, des poissons crus ou de la poutargue fraiche sur un toast.

Terre de Vins
juillet 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013 - 16,5/20Superbe rosé de Bandol tout en délicatesse, complexe, très fin.

Le Point
juin 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Nez lacté, très fruité, melon, pêche jaune, cerise confite, notes épicée assez prononcée, bouche douce, ample, large et savoureuse, long, plein, très beau vin.

La Parisienne
juin 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Un rosé gastronomique d'un grand de Bandol.Idéal avec la cuisine méditerranéenne.

Vigneron
juin 2014
Cuisine et Vins de France
juin 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013 - 17/20Un rosé vineux, presque animal, proche d'un rouge, assorti d'un toucher de bouche à la fois velouté et généreux, d'une douceur louable dans ce millésime.Mourvèdre et cinsault sont assemblés pour un vin légèrement épicé, bien gras avec de beaux amers précis en finale.

Vins & Gastronomie
juin 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Si sa robe est représentative de l'appellation Bandol (rose saumoné), son nez commence à faire ressentir tout le potentiel aromatique fruité et épicé à venir.L'attaque vive en bouche se poursuit par une évolution sur les fruits rouges mûrs avec toujours cette pointe épicée caractéristique d'un des domaines phares de l'appellation.

Wine Spectator
avril 2014
Valeurs Actuelles
avril 2014

La bouteille de la semaineChâteau de Pibarnon> Bandol, rouge 2011Lorsqu'Henri de Saint Victor, découvre en 1977, La Cadière d'Azur, à quelques encablures de Bandol, il reste comme envoûté par le Château de Pibarnon.Il décide alors sur un coup de coeur de se lancer dans l'aventure viticole. Il rachète le domaine et décide de l'agrandir.Pourtant, que la terre est rude. Il faut défricher à la tractopelle et à la dynamite un terroir caillouteux et rebelle.Mais les efforts sont payants, le Château devient une référence de Bandol, là où le mourvèdre atteint sa plénitude.Hélas, Henri de Saint Victor s'en est allé en mai 2013. Son fils Éric a la lourde tâche de faire prospérer cet héritage. Et il s'y emploie à merveille. Son rosé 2013 issu d'un assemblage de mourvèdre et de cinsault, à la fois fruité et charnu, a du caractère. Un grand rosé de gastronomie.Mais Bandol, ce sont avant tout de grands vins rouges de garde. Le 2011 ne déroge pas à cette règle. Il s'ouvre sur des notes de réglisse, de fruits noirs bien mûrs, une touche mentholée lui apporte beaucoup de fraîcheur. La bouche épicée est élégante. Elle s'allonge sur des tannins racés, pour s'épanouir sur une finale légèrement minérale.Un vin à encaver dès maintenant et à ressortir dans quelques années.Philippe Richard

The New York Times
mars 2014
Marianne
mars 2014
Wine Advocate
février 2014

> Château de Pibarnon rouge 2010 : 94 pts> Château de Pibarnon rouge 2011: 93 pts> Château de Pibarnon rosé 2012 : 92 pts

Guide Hubert
janvier 2014
L'Express - Hors Série
janvier 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013On recherchera plutôt le 2012, laissant le 2013 s'affiner un an dans la cave, pour convier à sa table cette légende de Bandol.Rougets, daurades, gambas grillés... s'en pâment d'avance...

Guide des Vins Rosés
janvier 2014

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013D'année en année le rosé de Pibarnon s'affirme comme un vrai rosé de gastronomie, offrant une palette aromatique très variée. On retrouve de jolies notes d'agrumes, de fruits rouges, notamment de cassis, de fraise et de framboise mais aussi les épices. Un rosé très charnu, fruité et gourmand à la fois.L'équilibre parfait entre puissance et fraîcheur !http://www.guide-des-vins-roses.fr/regions/category/aop-bandol.html

Guide des Meilleurs Vins de France 2014
janvier 2014

Château de PibarnonEric de Saint Victor est aux commandes de ce domaine créé dans les années 1970. À l'époque, les vins de Pibarnon émergent dans un paysage viticole bandolais encore très discret. Autour de Tempier, Ott, Bunan et Pradeaux, Pibarnon se place comme un outsider dynamique, conquérant et entreprenant. La dernière dégustation est convaincante, avec notamment un rosé qui retrouve un caractère notablement plus Bandol dans son expression épicée et un rouge 2010 savoureux et assez ample! En 2013, une nouvelle page de l'histoire de Pibarnon s'est tournée avec le décès d'Henri de Saint Victor qui a été, durant pratiquement quarante ans, l'emblématique bâtisseur du cru.Les Vins > Le Blanc 2012, souple et léger, tend vers un fruité simple et primaire. > Si le Rosé a pu parfois nous apparaître un peu technologique, le style épicé et vineux du Mourvèdre a repris le dessus et le 2012 se montre long, parfumé, savoureux; il pourra même certainement bien évoluer sur une année de bouteille. > En rouge, le second vin Les Restanques de Pibarnon 2010 donne un agréable vin de fruit aux tanins souples et fluides que l'on peut commencer à boire. Le 2010 s'est refermé avec une légère réduction à l'ouverture, mais laissant place à de fines notes poivrées à l'aération. Assez fins, les tanins commencent à se fondre. Inversement, le 2009 est vraiment fluide avec un creux en milieu de bouche. C'est un Bandol léger aux agréables notes mentholées, mais qu'il faudra boire assez jeune! Les arômes secondaires d'épices et de feuilles séchées apparaissent au nez du 2008. Réglissé en bouche, il s'avère séduisant. En un an, il s'est bien épanoui.

Guide RVF
janvier 2014
Guide Bettane & Desseauve 2014
janvier 2014

Château de PibarnonL'actualité du domaine est endeuillée par le départ du père d'Éric de Saint-Victor, qui a tant fait pour Bandol. Le Château du Pibarnon est une bastide du XVIIIème siècle, installée à 300 mètres d'altitude dans un cirque orienté vers la mer. Les Mourvèdres de Pibarnon disposent là d'un support idéal, qui permet à ce cépage capricieux d'exprimer tout son raffinement. Le rosé est régulièrement l'un des plus savoureux de Provence, c'est le cas en 2012. Le rouge, corsé en vin jeune, parfois austère, développe au vieillissement une subtile palette de nuances aromatiques méditerranéennes, avec une qualité de tannins qui le hisse au niveau des grands vins de France. Le blanc complète la trilogie.> Rosé 2012 - 17/20  Joli rosé de gastronomie, belle bouche, réalisé dans un style classique, il a du fond et une finale très fraîche, complexe et équilibrée.> Blanc 2012 - 16/20 Frais, gourmand, belle construction, longueur suave, il fait référence désormais dans l'appellation. > Rouge 2009 - 16/20  Le vin est en construction, séveux, élégant. Il a besoin de temps pour s'affirmer mais sa finesse de tannins s'impose.> Rouge 2008 - 16/20  Expression aromatique gourmande sur une structure légère, de grand style.> Les Restanques de Pibarnon 2011 - 14,5/20  Jus puissant, concentré, énergique, de longueur moyenne. 

La Revue des Vins de France
décembre 2013

Il faut parcourir les routes sinueuses de Bandol pour atteindre le Château, perché à 300 mètres d'altitude sur son terroir du Trias. Ici les calcaires actifs jouent un rôle déterminant dans la finesse de ses vins au léger accent moderne.- Pibarnon dans deux millésimes puissants, 2010 et 1990> 2010 - 15,5/20Il est surprenant d'aborder un vin aussi jeune. Éric de Saint Victor considère qu'on peut le boire dès à présent pour le plaisir de son fruit juvénile. S'il reste très primeur dans ses arômes, il prend toute sa dimension en bouche avec une belle masse de fruit et un tanin étonnamment fin qui permet de l'appréhender avant qu'il ne se referme.> 1990 - 16,5/20Nous avons dégusté côte à côte le 1989 et le 1990. Ce dernier nous semblé plus abouti dans sa texture et dans l'harmonie de son bouquet. Des tanins veloutés, une matière aérienne et un fruit explosif révèlent une belle complexité.- Pibarnon dans deux millésimes délicats, 2008 et 1996> 2008 - 16/20Nez de poivre gris, de peau d'agrume. Bouche ferme dominée par une note de fruit noir. Elle s'affirme par des tanins solides et longilignes que le mourvèdre porte dans ses gènes. À pas mesurés, il développe un parfum de tabac, de café noir et il prend de la finesse en bouche permettant de l'aborder dès son jeune âge.> 1996 - 15/20Très belle surprise. Ce petit millésime se révèle délicieux. Il reste encore une belle vivacité dans ce vin frais qui se prolonge par une finale chocolatée.

Wine Spectator
novembre 2013

> Les Restanques de Pibarnon 2010 : 93 pts

La Revue des Vins de France
novembre 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012 - 15/20Ce rosé à dominante de mourvèdre (60%) se dévoile sur une matière pleine, sertie d'une légère structure tannique. On aimera ce vin pour son côté stimulant et épicé. Sa profondeur le maintiendra en forme plusieurs années.

France Art de Vivre
novembre 2013
Le Figaro
octobre 2013

Château de Pibarnon> Bandol, blanc 2012Les cépages blancs sont plantés sur la face nord et l'encépagement est inédit : 40% de clairette, 40% de bourboulenc et 20% de cépages locaux divers.Si la clairette apporte son élégance, l'original bourboulenc lui donne de la tenue et les 20% restants lui garantissent une grande diversité aromatique.La plupart le consomme sur ses beaux arômes primaires de jasmin et de tilleul, mais les plus aventureux le garderont plusieurs années afin de lui donner encore plus de profondeur.

Terre et Vigne
octobre 2013

Pibarnon 2009 : tout l'art d'un grand vinLe Rouge 2009 du Château de Pibarnon fait honneur à la réputation d'exception des millésimes en 9. Un terroir fabuleux, un temps particulièrement propice, une vinification pointue, voici la formule d'Éric de Saint-Victor pour offrir un grand flacon de garde.Si 2009 a bénéficié d'une climatologie idéale, il est aussi le fruit d'une vinification parfaitement maitrisée par Éric de Saint-Victor.2009 est assurément un très grand millésime dans le sud. L'hiver et le printemps ont apporté un volume d'eau très supérieur à ceux constatés les 5 années précédentes, permettant une bonne réhydratation des sols. L'été est quant à lui véritablement méditerranéen c'est à dire chaud mais associé au mistral qui maintient un très bon état sanitaire des raisins. Des conditions climatiques très proches de celles de 2001.Sur ce millésime, une partie des Mourvèdres a été vinifiée en vendanges entières, non foulée et non égrappée. Les pigeages manuels quotidiens ont permis une extraction douce et profonde des tannins. L'élevage s'effectue en foudre de chêne pendant 20 mois dont 15% en barrique neuve.Pour Éric de Saint-Victor, 2009 possède les mêmes atouts et particularités que l'exceptionnel millésime 2001 : à la fois séducteur, vibrant et même explosif !Plantés sur un sol très calcaire favorisant l'extraction de tannins fins et élégants, le mourvèdre (90%) et le grenache (10%) expriment fraîcheur et minéralité tandis que l'été caniculaire offre au vin des notes plus latines telles que des fruits rouges, du laurier, du tabac. Ce millésime 2009 exprime aussi des bouquets primaires classiques de fruits noirs, de cassis mais aussi d'épices comme la cannelle ou la réglisse auxquels s'ajoute la fraîcheur de notes de garrigue.Nous sommes en présence d'un vin de grande garde, à forte personnalité, au charme latin par excellence alliant puissance et finesse avec qui il est permis de sortir des sentiers battus. Osez le choix du canard laqué, du boeuf de kobé ou encore des mets à base de truffe. Pour rester sur des valeurs sûres, mariez-le à des gibiers (chevreuil, biche, sanglier voire bécasse) aux cèpes... et dès le retour du printemps à l'agneau de lait.

My Bettane + Desseauve
octobre 2013
Luxe Magazine
octobre 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2009C'est clairement devenu, avec les années, la référence de Bandol : Château de Pibarnon nous livre un millésime 2009 séducteur, vibrant et explosif, mêlant avec grâce des notes de fruits rouges, de laurier et de tabac tout en exprimant des bouquets primaires classiques de fruits noirs, de cassis, d'épices et de réglisse.Bilan : on sort avec lui des sentiers battus en osant le marier à un canard laqué, un boeuf de kobé ou encore des mets à base de truffe.http://www.luxe-magazine.com/0-6436-Un_festival_de_nectars_

Spiritueux Magazine
septembre 2013

Pibarnon rouge 2009, Bandol : dans la lignée du 2001Le rouge 2009 du Château de Pibarnon fait honneur  à la réputation d'exception des millésimes en 9. Un terroir fabuleux, un temps particulièrement propice, une vinification pointue, voici la formule d'Éric de Saint Victor pour offrir un grand flacon de garde. Depuis près de 10 ans, Éric de Saint Victor préside aux destinées du domaine familial créé par son père 30 ans auparavant. Le domaine s'est hissé à un niveau de perfection qui dépasse largement le cadre de son appellation. En France comme à l'étranger, Pibarnon est synonyme d'excellence française.Au fil des années, le Château de Pibarnon s'est imposé comme la référence de Bandol. Acheté en 1977 par la famille de Saint-Victor, le domaine a connu plusieurs transformations et s'est agrandi avec les terrassements successifs sur cette colline abrupte et majestueuse, ou par le rachat de parcelles cachées et inaccessibles. Notamment des parcelles abritant un fabuleux trésor : les fameuses marnes bleues du santonien, comme à Yquem ou à Pétrus ! Les vignes couvrent aujourd'hui 50 hectares, abritées du mistral, nichées de restanques en restanques dans un vaste amphithéâtre orienté sud-est. Ici, le mourvèdre, cépage roi de l'appellation, trouve une richesse d'expression et une finesse inégalées. Depuis près de 10 ans, Eric a su confirmer l'envergure internationale que son père avait donnée au domaine en y apportant une certaine « modernité traditionnelle », apanage des grands vins du monde. Si 2009 a bénéficié d'une climatologie idéale, il est aussi le fruit d'une vinification parfaitement maîtrisée par Éric de Saint Victor. 2009 est assurément un très grand millésime dans le sud. ! L'hiver et le printemps ont apporté un volume d'eau très supérieur à ceux constatés les 5 années précédentes, permettant une bonne réhydratation des sols. L'été est quant à lui véritablement méditerranéen c'est-à-dire chaud mais associé au mistral qui maintient un très bon état sanitaire des raisins. Des conditions climatiques très proches de celles de 2001. Sur ce millésime, une partie des mourvèdres a été vinifiée en vendange entière, non foulée et non égrappée. Les pigeages manuels quotidiens ont permis une extraction douce et profonde des tannins. L'élevage s'effectue en foudres de chêne pendant 20 mois dont 15% en barrique neuve. http://spiritueuxmagazine.blogspot.fr/2013/09/pibarnon-rouge-2009-bandol-dans-la.html

Gault & Millau
septembre 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2010 - 15,5/20Cette cuvée possède un nez puissant aux notes fruitées, réglissées et épicées avec une touche d'herbes aromatiques aussi bien que minérale.Dense, généreux, suave, avec une belle fraîcheur, ce vin tapisse le palais.

Le Figaro Magazine
août 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012Le mourvèdre en majesté (à 60% avec le cinsault 40%).Vin aux senteurs de garrigue. Laurier, ciste, romarin.Bouche de groseille et de pêche de vigne.Fraîcheur et élégance. Un seigneur.Peut se garder deux années et plus.

Jetset Magazine
juillet 2013

The Wines of Bandol: Exceptional Vintages from the Cote D'Azurhttp://www.jetsetmag.com/lifestyle/wine-and-spirits/wines-bandol/

Terre de Vins
juillet 2013

Coup de coeurChâteau de Pibarnon > Bandol, rosé 2012 - 17/20Joli rosé de gastronomie, belle bouche dans un style classique, le vin a du fond et une finale très fraîche. Complexe et équilibré.

Série Limitée Les Échos
juillet 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012 - 17/20Assurément, et comme chaque année, l'un des meilleurs rosés de Provence : à la fois vineux et élancé, superbement équilibré avec une fraîcheur fruitée et une finale profonde, gourmande et pleine de sève.

M Le Magazine du Monde
juillet 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012 - 15/20Derrière une robe peu soutenue, ce rosé à dominante de mourvèdre (60%) se dévoile sur une matière pleine, sertie d'une légère structure tannique.On aimera ce vin cet été grâce à son côté stimulant et épicé, mais sa profondeur et sa force le maintiendront en forme plusieurs années.

Saveurs
juillet 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012Une majorité de mourvèdre assemblé à 35% de cinsault pour cette cuvée qui offre un nez de fruits rouges et agrumes.En bouche le vin se révèle ample, sur le fruit et assez exubérant avant de laisser en finale une impression de fraîcheur.Un rosé élégant qui pourra escorter un risotto au safran ou une oursinade.

The Good Life
juillet 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2013Campé sur la colline du Télégraphe, ce cru de Bandol fait partie des grandes références de Provence, millésime moins solaire qu'à l'habitude, le 2012 est issu d'un assemblage de cinsault par pressurage et d'une saignée de mourvèdre.Il s'ouvre sur un nez de petits fruits rouges puis de pamplemousse rose et de notes suavement épicées. D'une élégance élancée, il séduit par son fruité friand et sa texture douce enrobant de belles acidités, jusqu'à une finale longue et fraîche.Un vrai rosé de gastronomie à la structure puissante et harmonieuse.

Gault & Millau
juin 2013

La cuvée de rêveChâteau de Pibarnon> Bandol, rosé 2012 - 17/20Un rosé de plaisir doté d'une riche gamme aromatique sur les fruits rouges et le zan.Élégant en bouche il offre une belle densité, une texture toujours d'une grande finesse avec du gras et une belle acidité.Il se boit aujourd'hui sur sa fraîcheur mais peut se garder quelques années.

Email Gourmand
juin 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012Ce rosé de gastronomie dévoile une robe claire.Il s'ouvre sur un nez alerte de petits fruits rouges, de réglisse puis de pulpe d'agrumes.Il séduit par son fruité gras et exubérant et sa structure douce enrobant de belles acidités jusqu'à une finale longue et fraîche.

Gault & Millau - Guide Saveurs
juin 2013
Le Nouvel Observateur
juin 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012Un rosé de gastronomie jamais meilleur qu'après quelques années de cave (il faut boire aujourd'hui le 2010).Beaucoup de gras, belle fraîcheur finale.

La Provence à table
juin 2013

Château de Pibarnon> Bandol, rosé 2012C'est un incontournable dans le bandolais. Le domaine de 50 hectares est géré par la famille De Saint Victor depuis 35 ans à La Cadière d'Azur (Var).Le rosé 2012 est un assemblage de mourvèdre et de cinsault.Comme d'habitude à Pibarnon, rien n'est laissé au hasard. Vendanges manuelles en caissette de 20 kg pour ne pas abîmer les raisins. Au final, un vin de classe.L'avis de Romain Larrieu : " Un grand rosé de gastronomie, tout en finesse et en élégance avec une belle minéralité. On peut l'apprécier avec des côtelettes d'agneau accompagnées d'une purée de pomme de terre et huile d'olive de Nyons".

L'express
mai 2013
Gault & Millau
mars 2013
Homme Deluxe
mars 2013

Un grand bandolChâteau de Pibarnon> Bandol, rouge 2010Éric de Saint Victor, toujours effervescent, a décidé de produire non pas deux cuvées mais deux vins rouges différents, estampillés "Pibarnon".D'un côté Les Restanques, juvénile et frais, croquant, fringant mais libéré de tout élitisme. De l'autre le Château qui perpétue les valeurs exigeantes de ce magnifique domaine de Bandol. Issu des plus belles parcelles, puissant et capiteux, il habille sa minéralité d'exubérantes notes de fruits noirs, myrtille, mûre et cassis, puis d'un soupçon de réglisse et de cannelle poivrée.

Dandy
février 2013

Coup de coeur 2012Château de Pibarnon> Bandol, rouge 2010Les lecteurs fidèles savent l'admiration que nous portons au Château de Pibarnon, dont les vins rouges, après quelques années de cave, peuvent ressembler à s'y méprendre aux plus grands vins du Médoc.Cela étant les vins d'Éric de Saint Victor ne renient nullement leur origine méditerranéenne. Ils sont en effet très aromatiques et offrent des notes caractéristiques du maquis provençal.Ce 2010 aux tannins racés et savoureux est le fruit d'une nouvelle orientation de la gestion du vignoble. Pour améliorer encore la qualité de son premier vin, Éric de Saint Victor a en effet décidé de n'y inclure que les parcelles les plus qualitatives du domaine. Le résultat est très heureux, puisque outre le fait d'améliorer la qualité de ce premier vin, Les Restanques de Pibarnon, deuxième vin du domaine, plus immédiatement accessibles, bénéficient de la qualité des parcelles qui étaient habituellement assemblées dans le grand vin. Ici aussi le rapport qualité-prix est excellent.