Fermer
Récital pour violoncelle et piano
Vendredi 30 juin 2017 - 20h00

Jérémie MAILLARD & Caroline SAGEMAN


Jérémie Maillard

Remportant le Premier prix du Concours International Cassado en Espagne, et le Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Jérémie Maillard commence sa carrière avec les meilleures récompenses. Disciple des grands violoncellistes russes Mischa Maisky et Karine Georgian, et de Michel Strauss, Jérémie Maillard poursuit sa formation à la Musikhochschule de Detmold en Allemagne puis au Royal College de Manchester.

Musicien passionné, Jérémie Maillard choisit d'être présent dans tous les domaines touchant le violoncelle. Il mène une carrière de soliste en se produisant avec la Nordwestdeutsche Philharmonie, le Croydon Symphony Orchestra, le RNCM Orchestra, et donne des récitals en Europe et au Japon.

Il est l'invité des festivals de la Chaise-Dieu, des Flâneries musicales de Reims, de l'Abbaye de Fontmorigny, des Rencontres de Beauvais, et se produit au Musée d'Orsay et au Musée du Louvre. Il participe régulièrement aux émissions de Radio France. Il joue avec les musiciens Régis Pasquier, Bruno Pasquier, Daria Hovora, Nicolas Baldeyrou et Ayako Tanaka.

Présent sur la scène contemporaine, il interprète la musique des 20ème et 21ème siècles ainsi que les créations avec l'Ensemble Cairn. Partenaire de l'Associations Eclats, il se tourne vers le théâtre instrumental de Kagel et la mise en espace du jeu instrumental.

Pédagogue actif, Jérémie Maillard se produit régulièrement à la Philharmonie de Paris - Musée de la Musique, où il joue le répertoire pour violoncelle seul, et enseigne la musique de chambre au CRD du Blanc Mesnil. Avec l'ensemble Vivo d'Arte, il crée les 'Lectures musicales' en association avec une comédienne.

Il est aussi membre de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. En 2012, il enregistre un CD d'ensemble de violoncelles de l'orchestre, les Phil'Art'Cellistes.

Avec la pianiste Mara Dobresco il enregistre les oeuvres pour violoncelle et piano de Schumann et de Grieg pour le label Ut3.records.


Caroline Sageman

Difficile lorsqu'on rencontre Caroline Sageman, d'oublier quelle enfant prodige elle fut, son regard inchangé la trahit. Un regard déterminé qui, depuis toujours, révèle la même évidence : Caroline Sageman n'a pas appris la musique, elle y est née. Pas étonnant, alors, qu'on peine à trouver dans sa biographie les repères habituels des carrières ordinaires.

Eduquée à la maison, Caroline Sageman grandit entre les valses de Chopin par Rubinstein et les leçons de piano de Denyse Rivière, elle-même disciple de Marcel Ciampi et professeur de Jean-Marc Luisada.

A neuf ans, elle remporte le premier prix du Royaume de la Musique qui la conduit sur la scène de la Salle Pleyel à Paris. Le public découvre alors une image sidérante : une blonde et minuscule gamine, les pieds ballants au-dessus des pédales du piano, tient tête à l'Orchestre Philarmonique de Radio-France dans le Concerto en ré majeur de Haydn. La scène serait presque absurde si, en fermant les yeux, on n'avait alors la sensation bouleversante d'entendre un immense pianiste au soir de sa vie. Un Claudio Arrau, par exemple, qui ne tardera pas à suivre avec bienveillance le développement de cette artiste singulière.

D'autres maîtres croiseront la route de Caroline Sageman : Germaine Mounier et son infatigable générosité, Milosz Magin, Hubert Guillard et bien sûr Merces De Silva Telles, l'une des rares élèves d'Arrau qui lui apprit à « utiliser son corps, à être endurante, car la technique d'Arrau est basée sur la souplesse, laquelle passe par l'appréciation du poids. Ainsi, chaque note possède son identité... ».

A dix-sept ans, seule, et contre l'avis de tous, Caroline Sageman prépare le concours Chopin de Varsovie. C'est son premier - et ce sera le seul - concours international. Bridée par le trac, elle remporte le sixième prix de ce concours tant redouté et demeure, à ce jour, la plus jeune lauréate de toute l'histoire du concours Chopin.

Ensuite, Caroline Sageman joue beaucoup en Italie, au Japon... et découvre les joies de la musique de chambre.

En mai 2000, son premier disque Chopin paru chez Lyrinx est celui d'un grand maître.

En juin 2004, l'enregistrement de la Sonate de Liszt confirme aux oreilles de tous qu'elle est une personnalité unique dans le monde du piano. En avril 2011, un disque consacré aux polonaises de Chopin sort, suivi en septembre 2012 par l'Intégrale des sonates pour piano et violon de Beethoven avec David Galoustov. L'enregistrement de ces mêmes sonates de Beethoven, captées en public au Théâtre de La Criée à Marseille sont sorties en 2014. Début 2016 est paru : Trio Tchaikovsky et Rachmaninov avec Maja Bogdanovic et David Galoustov. Et enfin, à l'automne 2016 est paru l'enregistrement des préludes de Chopin, enregistré lui aussi en live au Théâtre de La Criée à Marseille.

Caroline Sageman consacre aussi une grande partie de son activité à l'enseignement, en tant que professeur assistant de JM Luisada à l'Ecole Normale de Musique de Paris et en tant que professeur au CRD du Blanc-Mesnil.


Programme


Un duo violoncelle-piano dans tous ses états romantiques à travers des pages fondamentales et incontournables du répertoire comme la grande sonate n°3 en la majeur opus 69 de Beethoven ou la sonate opus 65 de Chopin. Mais aussi des pièces moins connues et plus rarement jouées comme les trois Phantasiestücke opus 72 de Schumann, intenses et brûlantes, ou encore l'Elégie n°1 de Liszt qui s'impose comme une des meilleures illustrations du romantisme spirituel et médidatif du vieux Liszt.


Robert SCHUMANN (1810-1856)

Phantasiestücke, op.72

1.Zart und mit Ausdruck

2.Lebhaft. Leicht

3.Rasch und mit Feuer

 

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827) 

Sonate pour violoncelle et piano en la majeur, op.69

1. Allegro ma non tanto

2. Scherzo. Allegro molto

3. Adagio cantabile

4. Allegro vivace

 

Entracte

 

Franz LISZT (1811-1886) 

Elégie n°1 pour violoncelle et piano

 

Frédéric CHOPIN (1810-1849)

Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur, op.65

1. Allegro moderato

2. Scherzo. Allegro con brio

3. Largo

4. Finale. Allegro


Réservations


Concert : 40€
Cocktail dînatoire & dégustation à l'issue du concert

Les réservations se font uniquement par courrier
Règlement du montant total par chèque à l'ordre de : Château de Pibarnon
à l'adresse suivante : 
Château de Pibarnon
410 Chemin de la Croix des Signaux
83740 La Cadière d'Azur


En plus de votre règlement, veuillez nous indiquer vos nom, prénom, téléphone, email et nombre de places que vous souhaitez (6 maximum). Vous recevrez vos places, sous forme électronique, par email.


Renseignements


04 94 90 12 73 / alcouralet@pibarnon.fr

Partager
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Alcohol abuse endangers your health, drink only in moderation
Fermer
Vous venez d'ajouter à votre panier :
Total :
Continuer mes Achats
Commander
[MESSAGE]